vendredi 29 juin 2012

C'est déjà les vacances sur le Sardinia Regina de Corsica Ferries !!!



J'ai été récemment contactée par Emmanuel, de l'agence Eluère & associés, pour quelque chose de tout à fait inattendu  . . .  une invitation à participer à un dîner organisé par la Compagnie Maritime Corsica Ferries à bord d'un de ses bateaux, sur le Port de Nice !!!


Moi qui ai passé quasiment toutes mes vacances d'été en Corse durant mon enfance (j'ai d'ailleurs appris à nager à l'Ile Rousse), vous pensez bien que ça me parle !!! Monter sur le ferry c'était déjà être en vacances !
Les voyages en ferry jusqu'à Calvi, Bastia ou l'Ile Rousse, par mer calme ou démontée ... je les ai toujours adorés.
L'air marin, les embruns, qui vous fouettent le visage et vous enivrent ... les ballades sur les ponts, de haut en bas et de bas en haut ... le spectacle des dauphins qui vous escortent  ... celui de la mer et du ciel toujours renouvelé ... deviner la silhouette du rivage lointain ... jusqu'à l'arrivée en Corse ... et respirer enfin le parfum incomparable et si particulier du maquis, procurant à chaque fois un bonheur indéfinissable, évoquant vacances et liberté, ma "madeleine de Proust à moi" en quelque sorte.
Que de nostalgie !
Imaginez donc mon enthousiasme lorsque j'ai été sollicitée pour cette soirée ...


Le Port de Nice depuis la Colline du Château






























Nous voilà donc invités, mon mari et moi, aux côtés de clients importants, de partenaires historiques, de responsables d'agences de voyages, de comités d'établissement, d'associations et de quelques autres blogueurs locaux, à cette soirée "spéciale VIP" à bord du Sardinia Regina et ... nous avons découvert une nouvelle prestation proposée aux clients voyageant sur les lignes de cette compagnie maritime Corse.


Cet évènement, organisé avec la collaboration de l'Agence Eluère & associés et de la CCI, avait en effet pour but de faire découvrir un nouveau concept : "la formule Nautel" :
Si vous vous trouvez à Nice ou à Livourne la veille de votre traversée en ferry pour la Corse, vous pouvez dorénavant choisir la Formule Nautel et passer la nuit à bord du ferry qui assurera la traversée pour la Corse le lendemain matin ! Vous pouvez aussi occuper la cabine réservée pendant toute la traversée. De plus, votre véhicule sera ainsi déjà à bord en toute sécurité.
Une façon agréable et originale de commencer vos vacances en Corse ! »
Pour info, la réservation de la formule Nautel est obligatoire et l'accueil au port d'embarquement de Nice s'effectue de 20h30 à 22h00 (heure limite) la veille du départ pour la Corse.


Voilà une façon bien agréable de commencer ses vacances  !

Une idée originale, mais après tout tellement évidente, pour tous ceux qui rejoignent le lieu d'embarquement après un long trajet en voiture et qui n'aspirent qu'à un peu de repos, bien mérité.
Au lieu de patienter sur les quais, le matin même du départ, de pouvoir embarquer, il est beaucoup plus confortable de s'installer la veille au soir dans une cabine, de profiter des services de restauration et de ne plus se préoccuper de rien jusqu'au départ du bateau le lendemain matin !


Port de Nice, vues depuis le Quai Lunel :  Quai des Docks à droite , place Ile de Beauté et Notre-Dame du Port au fond


Arrivés sur le port de Nice en fin d’après-midi, c’est très calme, malgré les nombreux invités déjà présents  . . . ce sera sans doute beaucoup plus animé demain matin avant le départ du bateau.

Port de Nice : Quai Lunel et Quai Infernet 




























Ce soir, en plus des invités « VIP », quelques passagers attendent patiemment l’arrivée du ferry. 












Ils embarqueront tranquillement ...
























Ils passeront la nuit à bord.  

Ils profiteront peut-être du repas servi dans la grande salle, et très certainement du calme de leur cabine. 


La Salle de Restaurant


Les cabines




























Puis ils pourront flâner sur le pont et apprécier la vue sur le port de Nice, la Colline du Château ou la Baie des Anges, prendre un café sur les coursives ou se divertir dans les salons. 


Les salons et bars, intérieur et extérieur













































Pour eux les vacances ont déjà commencé ...  

... et moi, je partirais bien volontiers aussi !



Vues de nuit du port de Nice : Quai des Docks et Notre-Dame du Port 

Vues de nuit du port de Nice : Quai Papacino, Quai Lunel, Colline du Château, Rauba Capeu et Monument aux Morts




QUELQUES INFOS : 
Fondée en 1968, Corsica Ferries est une Compagnie Maritime Corse qui propose toute l'année de nombreuses traversées en ferries pour la Corse, la Sardaigne, et l'Ile d'Elbe à partir de l'été 2012.
Le Sardinia Regina peut accueillir 1700 passagers et 480 véhicules.
Il dispose d'un restaurant, d'une cafétéria, d'un auditorium, d'une salle de réunion, d'un cinéma et de boutiques.



Plan du Port de Nice Agrandir le plan


Et notre soirée, me direz-vous ? 
Ce sera l'occasion d'un prochain article ... bien sûr !


Encore merci à Emmanuel Devys (Eluère & associés) et Jean-Christophe Lucchesi (Corsica Ferries).

lundi 25 juin 2012

Salade colorée aux légumes d'été (poivrons, tomates cerises, aubergines)


Une salade d'été aux saveurs contrastées, composée de poivrons et d'aubergines grillés, de tomates cerises confites au four, et d'oignon frais.
Elle est imprégnée d'une marinade d'huile d'olive et d'ail, parfumée à la coriandre et au persil, et agrémentée de graines torréfiées.

Fraîche et goûteuse, elle ne laisse personne indifférent !


On trouve couramment sur nos tables méditerranéennes, aux côtés des traditionnelles salades d'été et autres crudités, des poivrons grillés au four, assaisonnés d'huile d'olive et d'ail. 
C'est une entrée fraîche et savoureuse que l'on apprécie tout particulièrement pendant les périodes les plus chaudes.

Je vous propose ici une composition personnelle, avec des aubergines, des tomates cerises et un assaisonnement sur mesure pour une version pleine de fantaisie !





Ingrédients
(pour 6 personnes)

2 poivrons verts (ou un vert et un jaune)
2 poivrons rouges
3 aubergines
500 g de tomates cerises
un oignon rouge frais
une gousse d'ail 
une demi-botte de coriandre
une demi botte de persil
une poignée de graines de tournesol
une poignée de graines de courge
une poignée de pignons
une cuillère à soupe de baies rouges
huile d'olive
vinaigre balsamique
fleur de sel, poivre du moulin



Réalisation


La cuisson des différents légumes au four peut être simultanée afin d'optimiser l'utilisation du four et le temps de réalisation de la recette. A vous d'adapter le déroulement des étapes de préparation selon votre organisation personnelle, ou le fonctionnement de votre four.


Préparation des légumes


Poivrons
  • Allumer le four à 200 °C.
  • Rincer les poivrons. Les déposer entiers sur une plaque de cuisson préalablement recouverte de papier sulfurisé. 
  • Asperger les poivrons d'un peu d'eau. 
  • Mettre la plaque au four pour 40 minutes environ.
  • Retourner les poivrons de temps en temps.
  • Lorsque la peau des poivrons a gonflé et a légèrement coloré, les sortir du four et les réserver dans un saladier en plastique disposant d'un couvercle (type tupperware), à défaut dans un saladier à recouvert d'un film alimentaire.
  • Laisser tiédir une demi-heure dans le saladier hermétiquement fermé. La condensation qui va apparaître va permettre à la peau des poivrons de se décoller plus facilement. 
  • Ouvrir les poivrons en deux, ôter la queue et les pépins, puis décoller la pellicule de peau. 
  • Rincer les sous un filet d'eau si nécessaire.
  • Émincer les poivrons en lamelles (1 cm de large) et les réserver dans un plat.
Aubergines
    • Allumer le four à 200 °C.
    • Rincer les aubergines, les découper dans la longueur en tranches de 5mm d'épaisseur.
    • Les saler très légèrement avec la fleur de sel et les arroser de quelques gouttes d'huile d'olive (si possible, utiliser un vaporisateur d'huile, très pratique pour un dosage précis).
    • Faire chauffer à feu vif une poêle "grill" sur la plaque de cuisson.
    • Marquer les tranches d'aubergines sur le grill  (2 minutes de chaque côté environ).
    • Les déposer ensuite au fur et à mesure sur une plaque préalablement recouverte de papier sulfurisé. 
    • Recouvrir les aubergines d'une feuille de papier aluminium. 
    • Mettre la plaque dans le four chaud pendant 20 minutes environ.
    • Sortir les aubergines, les laisser refroidir.
    • Émincer les  aubergines en lamelles (1 cm de large) et les réserver dans un plat.
    Tomates 
    • Régler le four à 180 °C.
    • Rincer les tomates, les égoutter et les déposer dans un plat à four. 
    • Les arroser d'huile d'olive, saler, poivrer et recouvrir d'un papier sulfurisé humide.
    • Mettre à cuire dans le four pendant environ 50 minutes.
    • Lorsque les tomates sont bien confites, les sortir du four et réserver.



    Assemblage
    • Émincer très finement l'oignon. Réserver.
    • Peler et dégermer (si nécessaire) une gousse d'ail, puis l'écraser à l'aide d'un presse-ail. Réserver.
    • Laver et hâcher grossièrement une demi-botte de coriandre (garder quelques pluches pour le décor).
    • Laver et hacher une demi-botte de persil.
    • Concasser les baies rouges (idéalement dans un mortier).
    • Mélanger les poivrons, les aubergines, les tomates et  l'oignon émincé dans un plat.
    • Dans un saladier, mélanger deux cuillères à soupe de vinaigre balsamique, l'ail pressé, les baies rouges concassées, une pincée de fleur de sel et quelques tours de moulin de poivre.
    • Ajouter l'huile d'olive, le persil et la coriandre et bien mélanger.
    • Verser ce mélange sur les légumes et bien mélanger à nouveau.
    • Réserver deux heures au frais au minimum.
    • Torréfier les pignons, les graines de tournesol et de citrouille dans une poêle.
    • Au moment de servir, les ajouter à la salade et bien mélanger.
    • Dresser et décorer avec des pluches de coriandre.

    Un régal, apprécié et redemandé !



    Avec cette recette, je participe au concours proposé par Salma,"Cuisinons en couleurs"
    dans son magnifique blog que je vous invite à visiter !


    mercredi 20 juin 2012

    "Cuisine et littérature en fête * 2ème édition*" à la Colle-sur-Loup (part. 1)



    La Cuisine est vraiment très tendance depuis quelques années : cela devient un véritable phénomène de société, dans une période où chacun se préoccupe dorénavant davantage de la qualité de ce qui se trouve dans son assiette.
    Très présente dans les médias, la gastronomie attire de plus en plus de monde, quelles que soient les catégories sociales !
    Ainsi, de nombreuses émissions de vulgarisation mettent en avant de grands chefs qui réalisent des démonstrations, d'autres nous font découvrir des chefs ou des passionnés de cuisine qui s'affrontent dans des émissions de télé-réalité, etc ...
    L'édition de livres culinaires est également très en vogue et connait une progression constante !
    Et je ne vous dirai pas le contraire, moi-même actrice de la blogosphère, constatant l'abondance de témoignages et productions culinaires sur internet, de passionnés de cuisine, qu'ils soient débutants ou confirmés, amateurs ou professionnels !

    S'inscrivant dans cette mouvance, la deuxième édition de Cuisine et Littérature en Fête a eu lieu le 3 juin dernier à La Colle-sur-Loup !


    La Colle-sur-Loup


    Si vous ne connaissez pas encore La Colle-sur-Loup, voilà quelques petites informations culturelles (pour ceux que ça intéresse) !

    Petite ville du pays Vençois, voisine de Saint-Paul-de-Vence, La Colle-sur-Loup tient son nom des collines sur lesquelles elle s'étend, et de la rivière le "Loup". 
    Située en retrait du littoral, bien que proche des grandes villes comme Nice, Antibes ou Grasse, elle bénéficie d'un environnement naturel verdoyant et préservé, et possède un important patrimoine culturel provençal, artistique et religieux.


    Ancienne capitale de la rose à parfum (rose Centifolia), et nommée autrefois "Cité des Roses", la Colle-sur-Loup a longtemps reçu de nombreux artistes à l'occasion de la Fête des Roses célébrée au mois de mai (Luis Mariano, Gary Cooper, Michèle Mercier, Bourvil, Brigitte Bardot…) 
    La Colle a également compté parmi ses habitants des familles célèbres, comme celle de l’écrivain Eugène SUE, ou celle de l’artiste peintre niçois Yves Klein, connu notamment pour ses monochromes « bleus ».
    Ses ruelles,  où commerces et restaurants côtoient les boutiques d'antiquaires, artisans et créateurs d'art, accueillent de nombreuses manifestations tout au long de l'année.

    Niçoise de naissance, j'habite à La Colle depuis bientôt trois ans, au coeur du vieux village, et j'ai donc la chance d'être aux premières loges des festivités qui y sont organisées ! 
    Me ménageant quelques pauses pendant les préparatifs du repas familial de la Fête des Mères, j'ai pu assister à des moments très intéressants de cette journée ...


    "Cuisine et Littérature en fête", cette nouvelle manifestation culturelle et festive organisée depuis 2011 par l'Office du Tourisme, avec la collaboration de Marc Brunoy, a tout pour devenir un événement incontournable dans le domaine de la cuisine et de la gastronomie !


    Marc Brunoy, célèbre journaliste, critique gastronomique et concepteur de projets, a lancé récemment  Cdelicieux, "l'art du bien manger" : un site qui nous fait découvrir des adresses gourmandes ou des événements concernant la gastronomie et le vin.
    Il a écrit entre autres choses, "Un Chef, Un Légume", un livre formidable que m'ont fait découvrir Pascale et Gilles Fenocchio, nos producteurs de légumes à Saint-Paul, et qu'il m'a gentiment dédicacé.


    Partant du constat que "le monde est en recherche constante d’authenticité", Marc Brunoy a ainsi demandé à 33 des plus grands chefs de la Région "Provence Alpes Côte d'Azur" de l'emmener chez leur fournisseur, de choisir un légume et de créer pour l’occasion une recette exclusive.

    Cet ouvrage, que je vous recommande, propose un zoom sur chaque légume (historique, comment le planter, bienfaits...), un portrait d'un chef, une présentation du producteur local dans son domaine, et une recette exclusive du chef, en déroulement pas à pas.
    De plus, la couverture met en valeur une feuille de blettes, un légume que j'apprécie tout particulièrement et qui est un peu un symbole de notre cuisine locale !


    Revenons à cette manifestation, qui a attiré cette année près de 10 000 personnes dans les rues de La Colle !

    Cette année, le soleil était de la fête, et nous avons eu la possibilité de profiter pleinement des nombreuses animations proposées au cours de cette journée de convivialité et de partage. 

    Passionnés de cuisine, gourmets, experts ou simples curieux, ont eu le choix de participer à des ateliers culinaires, d'assister à des démonstrations de grands chefs, des conférences de spécialistes de la gastronomie ou du vin, de consulter ou acheter des livres à la librairie éphémère puis de les faire dédicacer par les auteurs présents, de participer à un concours de photos culinaires, d'assister à des hommages gourmands ... 

    La présence de grands chefs, de cuisiniers présentateurs sur le petit écran, de chroniqueurs gastronomiques, de célèbres internautes, de sommeliers de renom et ... de restaurateurs collois, ont fait en effet de cette journée un évènement exceptionnel.
    De la cuisine moléculaire à la cuisine la plus traditionnelle, il y en a eu pour tous les goûts !

    La fête avait commencé la veille, avec l'inauguration à l'Office de Tourisme, de l'exposition "MMMH ! ... "de  Jean-Philippe Garabedian, photographe culinaire qui a réalisé un travail sur la cuisine et la gastronomie.



    Au détour des rues, des affiches mentionnant des extraits des "sept pêchés capitaux" d'Eugène Sue signalaient les événements organisés.




    Des démonstrations et ateliers culinaires avec des chefs de renom ...

    De nombreuses interventions culinaires très conviviales ont eu lieu au cours de cette journée.
    A différents endroits du village, sur la Place de la Libération ou dans des salles communales, des ateliers de cuisine avaient été installés pour permettre à de grands chefs de rencontrer le public et montrer leur savoir-faire en toute simplicité.



      • Ainsi, le célèbre chef étoilé Alain Llorca a présenté un somptueux gaspacho, tandis que son frère Jean-Michel, qui officie à ses côtés en pâtisserie dans leur établissement situé à la sortie de La Colle-sur-loup, nous a offert une magnifique leçon de macarons.
      • Éric Leautey, présentateur sur Cuisine TV, a réalisé un superbe "risotto au chorizo et aux calamars", et démontré son talent avec une extrême gentillesse.
      • Présent également, le renommé Gui Gedda, a présenté une délicieuse escabèche de rougets,
      • Francis Scordel (Chef à l"Atelier des Saveurs" à La Colle-sur-Loup) et son ami Yohann Gourdon ont rendu hommage à Yves Klein en réalisant un dessert à base de fraises.
      • Georgiana Viou (MasterChef 2010) nous a offert dans la bonne humeur une "salade de fraises et son gaspaccho".
      Etaient présents également, Babette de Rozières ("la Case de Babette"), Joël Garault (Chef étoilé du "Vistamar" à Monaco), Gilbert Vissian ("African Queen" Beaulieu-sur-mer),  Alain Biles ("Club Vertigo" à Hyères), Yves Terrillon ("L'atelier de la cuisine des fleurs" à Pont du Loup), ...


      Par ailleurs des "duos culinaires" étaient programmés dans différents établissements de La Colle-sur-Loup.


      Enfin, Norbert Tarayre, un des finalistes de la dernière saison de Top Chef sur M6, nous a offert un moment particulièrement agréable, en dévoilant, outre de remarquables talents d'animateur, une gentillesse et une générosité qu'on avait déjà pu deviner lors de ses prestations télévisées.
      Je lui consacrerai d'ailleurs le prochain article, à suivre très rapidement !






      Des dédicaces ...

      Sur la Place de Gaulle, les auteurs présents ont accueilli les visiteurs pour des dédicaces de leurs livres et des échanges forts sympathiques, en toute simplicité.

      Nous avons ainsi pu discuter avec Gui Gedda, référence culinaire de notre région et ardent défenseur des traditions, surnommé par ses pairs "pape de la Cuisine Provençale". Il nous a dédicacé son livre "La magie de la figue dans la cuisine provençale".



      Nous avons également discuté avec Carine Aigon, présentatrice télé  particulièrement agréable (officiant sur France 3 et Cuisine TV). Elle a suivi 50 grands chefs d’aujourd’hui et présente à travers leurs portraits, une balade gourmande dans toute la France dans son livre "Le goût est dans ma nature : un carnet de route sur l'art de bien manger".

      Eric Leautay dédicaçait son dernier livre "Les cours de cuisine d’Eric à l'atelier du Lion Vert".

      Bien d'autres auteurs encore étaient présents pour accueillir les visiteurs ...

      Des conférences ...


      Dans la "Salle Rose de Mai" se sont succédées tout au long de la journée les interventions de spécialistes pour débattre autour de la cuisine :
      • Bernard Guiraud, auteur du livre "Histoires Gratinées" : des mets dans les mots"   est venu parler du "Langage Gourmand" et des  relations étroites et privilégiées entre la langue française et la gastronomie.
      • Nicolas Bré,  qui s'emploie à traduire la Science en découvertes et expériences alimentaires, pour le plaisir des sens, a présenté ses surprenantes "Expériences culinaires". Ses collaborations avec des passionnés de Cuisine Moléculaire comme (entre autres), Hervé This ou les Frères Adrià, l'ont amené à devenir un moteur en matière de diffusion des connaissances et des applications dans ce domaine. En 2007, il a créé le site Science et Gourmandise, afin de partager et vulgariser, les expériences culinaires de grands chefs à la maison.
      • Jean-François Mesplède, ancien directeur du Guide Michelin qui a publié récemment le "Dictionnaire des cuisiniers" a tenu une conférence sur "Michelin et les Chefs".
      • Yu Zhou, qui a écrit "La baguette et la fourchette, les tribulations d’un gastronome chinois en France " et selon qui "l’art de la cuisine est le meilleur lien entre les civilisations" est venu parler de la richesse de la Cuisine Chinoise.
      Des oenologues et sommeliers de renom, comme Brigitte Leloup, ont initié toute la journée les visiteurs avides de connaissances dans le domaine du vin.


      Des ateliers variés ...



      Des ateliers, certains ouverts à tous, d'autres spécialement dédiés aux enfants, ont permis de s'exprimer ou de laisser libre-cours à la créativité :
      • Atelier créatif autour de la dinette en porcelaine, animé par Francine Lecoq, plasticienne de La Colle-sur-Loup,
      • Atelier de dessin sur le thème de la cuisine, des repas, des fruits et légumes,
      • Atelier "Barbapapa", pour préparer de délicieux sablés,
      • Pépinière du goût pour éveiller les jeunes papilles et inscrire les saveurs dans la mémoire gustative: dessiner son repas préféré et le commenter, composer des desserts, élire le plus beau dessert, faire des dégustations à l'aveugle, et terminer par un goûter offert.
      • Défilé d'enfants costumés en cuisiniers pour manifester contre la "mal-bouffe",
      • Jeu de piste "à la découverte du goût", pour découvrir en famille les plaisirs du goût,
      et  enfin,
      • Atelier de photographie culinaire animé par Aline Gérard, photographe culinaire résidant à La Colle, qui proposait de s'exercer à la photo sur une composition de fruits et biscuits, à l'aide de son matériel : un appareil reflex 50 mm et une boîte à lumière.



      Malheureusement, le soleil qui éclairait généreusement cet atelier au moment où j'ai voulu tenter une photo ne m'a pas permis de le faire !
      Mais Aline m'a gentiment proposé de venir chez moi en voisine, pour me faire essayer son matériel ! Je ne manquerai donc pas de la contacter dès que possible.


      Un Marathon de la photo culinaire ...

      Cette année, le "premier marathon de la photo culinaire" a été proposé aux visiteurs. Les participants devaient fixer avec leur appareil photo un instant de cette journée gourmande en respectant le thème : " Donner l'envie de savourer avec votre image".
      Les photographes Aline Gérard, Philippe Martineau et Jean-Philippe Garabedian ont sélectionné les lauréats.
      J'ai eu la chance d'obtenir le 2ème prix adulte grâce à une photo d'une magnifique salade réalisée par Norbert Tarayre 
      et j'ai reçu en cadeau ce magnifique panier !



      Des spectacles ...

      Tout au long de la journée des animations artistiques, spectacles de danse, improvisations sur le thème de la cuisine, intermèdes musicaux, ... ont égayé les rues du village et ponctué les différentes interventions.

      Des dégustations de produits locaux ...

      Des stands de dégustation de produits locaux présents dans les rues et places du village ont également agréablement agrémenté cette journée : socca, huile d'olive, fromage de chèvre, pâtisseries, confitures et sirops, pâtes et autres gourmandises ...

      Les stands de socca, fromages (chèvrerie des baous de St-Jeannet), huile d'olive, confitures et sirops


      Un reportage vidéo sur cet événement a été réalisé par Science et Gourmandise : à voir ici 


      La presse locale a également parlé de cette journée festive autour des arts de la table :




      Rendez-vous le 2 juin 2013 pour la prochaine édition de Cuisine et littérature en fête !


      lundi 18 juin 2012

      Bouchées gourmandes d'abricots aux amandes


      L'été est bien là, sa chaleur enveloppante commence à nous engourdir . . .
      On apprécie alors l'ombre des oliviers, un léger courant d'air filant entre les arbres et le parfum des roses amplifié par la douceur ambiante.
      Et quel bonheur de savourer un déjeuner de famille dans la quiétude de la nature, accueillante et généreuse . . .



      Pour finir le repas en beauté, de petites bouchées aux abricots viennent sublimer ces instants précieux.


      Un dessert frais et acidulé, réalisé avec des fruits de saison gorgés de soleil, pour se laisser aller à un peu de gourmandise, sans trop culpabiliser . . .


      Ingrédients
      (pour 5 personnes)
      10 abricots
      40 g de sucre muscovado 
      1 cuillère à soupe de sucre semoule 
      40 g de beurre ramolli 
      (+ un peu de beurre pour le plat) 
      40 g d'amandes en poudre 
      40 g d'amandes effilées 
      1 cuill. à café d'arôme naturel d'amande amère 
      1 oeuf




      Réalisation
      • Sortir la quantité nécessaire de beurre une heure avant, pour qu'il ramollisse.
      • Beurrer un plat à gratin.
      • Préchauffer le four à 180 ° C.
      • Laver les abricots, les couper en deux, les dénoyauter et les disposer dans le plat beurré. 
      • Saupoudrer les abricots d'une cuillère à soupe de sucre semoule.
      • Faire chauffer une pôele et torréfier les amandes effilées pendant quelques minutes.
      • Dans un saladier, malaxer le beurre puis ajouter le sucre muscovado, les amandes en poudre, l'extrait d'amande amère et l'oeuf préalablement battu.
      • Bien remuer afin d'obtenir un mélange homogène.
      • A l'aide d'une petite cuillère, remplir généreusement les abricots de crème aux amandes.
      • Saupoudrer chaque abricot d'amandes effilées.
      • Mettre le plat au four pendant une vingtaine de minutes.
      • Servir tiède ou froid, selon les préférences ...

      Vous ne résisterez pas . . .



      Source: "Apéro " de Virginie Michelin - Collection Mes p'tits Toquades - First Editions


      Vos variations préférées cette semaine