dimanche 30 décembre 2012

Huîtres chaudes en habits de fête


Si, comme moi, vous ne raffolez  pas des huîtres crues, voilà une manière de les accommoder qui vous réconciliera très certainement avec ces mollusques ...  et vous permettra de présenter, malgré tout, ces stars incontournables sur votre table de fête !

Car je vous rassure, les amateurs d'huîtres crues apprécient également cette recette très simple et pourtant tellement délicieuse !



Des huîtres simplement  pochées dans leur eau, puis enveloppées dans une feuille de salade blanchie, servies dans leur jus réduit et monté au beurre, puis parfumé avec du combawa en poudre ... 

Le combawa est un agrume à l'arôme intense, rappelant la citronnelle, qui se marie superbement bien avec la saveur iodée des huîtres.
Je suis ravie d'avoir pu le découvrir et l'utiliser grâce à mon amie Laurence, dont j'apprécie beaucoup les réalisations (je vous recommande son blog "Petits repas entre amis" ) !
Si vous n'avez pas de combawa sous la main, vous pouvez utiliser des zestes de citron vert finement râpés.




Ce plat est adapté d'une recette de la "Cuisine gourmande" de Michel Guérard, que j'ai découverte il y a une vingtaine d'année, et que j'ai essayé de réaliser, de mémoire, à "ma façon".

Ma version est particulièrement raisonnable au niveau des calories, et elle a l'avantage d'apporter un peu de légèreté dans un menu de fête gourmand. Libre à vous d'enrichir la sauce avec davantage de beurre si vous le souhaitez.



Ingrédients
(pour 2 personnes)

12 huîtres (n° 3)
une carotte (jaune ou orange)
une salade
sel gros, bicarbonate de soude
25 g de beurre
sel, poivre 5 baies, baies rouges
1/2 cuill. à café de combawa en poudre 
(ou le zeste d'un demi citron vert finement râpé





Réalisation


  • Éplucher et laver la carotte.
  • La découper en très fine julienne à l'aide d'un zesteur. Réserver


  • Laver la salade.
  • Sélectionner une douzaine de belles feuilles de salade, de taille équivalente.


  • Porter à ébullition une grande casserole d'eau salée additionnée d'une cuill. à café de bicarbonate de soude.
  • Préparer un saladier d'eau très froide.
  • Plonger une à une les feuille une dizaine de secondes dans l'eau bouillante pour les blanchir.
  • Sortir délicatement les feuilles de salade à l'aide d'une écumoire et les déposer dans le saladier rempli d'eau froide.
  • Égoutter au fur et à mesure les feuilles de salade et les déposer délicatement bien à plat et très délicatement sur un plateau recouvert de papier absorbant.


  • Ouvrir les huîtres et surtout bien conserver leur eau.
  • Réserver les huîtres dans leur eau, au fur et mesure.
  • Égoutter les huîtres à l'aide d'une écumoire et les rincer à l'eau claire pour éliminer les éventuels morceaux de coquille. Réserver.
  • Filtrer l'eau des huîtres à l'aide d'une petite passoire à grille fine dans une casserole.
  • Faire chauffer l'eau des huîtres et aux premiers frémissements y ajouter délicatement les huîtres.
  • Pocher les huîtres une minute dans leur eau, retirer la casserole du feu puis les égoutter à l'aide d'une écumoire et les réserver sur une assiette. 


  • Récupérer le jus exprimé par les huîtres et l'ajouter dans la casserole.
  • Envelopper chaque huître dans une feuille de salade : poser l'huître à la base de la feuille (perpendiculairement à la hauteur), commencer à rouler la feuille autour de l'huître puis rabattre les deux côtés de la feuille de salade sur l'huître et continuer à rouler jusqu'au bout. On obtient de petits rouleaux, comme des nems.
  • Réserver au fur et à mesure sur une assiette posée sur une casserole d'eau au bain-marie.


  • Filtrer à nouveau l'eau de cuisson à l'aide d'une petite passoire à grille fine.
  • Faire chauffer à nouveau l'eau des huîtres et aux premiers frémissements y ajouter la julienne de carotte. Laisser cuire une minute.
  • Ajouter 1/2 cuill. à café de poudre de combawa (ou le zeste de citron vert finement râpé), quelques tours de moulin de poivre "cinq baies". Mélanger.
  • Couper le beurre en dés.
  • Monter le jus au beurre : ajouter un dé de beurre et mélanger en remuant la casserole sur le feu jusqu'à ce que le beurre soit incorporé au jus. Renouveler progressivement l'opération avec le reste du beurre, petit morceau par petit morceau, pour obtenir un jus onctueux.
  • Dresser les huîtres enveloppées de salade dans les assiettes.
  • Disposer harmonieusement la julienne de carotte sur les huîtres à l'aide d'une fourchette.
  • Enfin, à l'aide d'une cuillère à soupe, répartir le jus de cuisson monté au beurre sur les huîtres enveloppées.
  • Décorer avec quelques baies rouges pilées.


Servez rapidement et savourez !



Et en version carottes oranges !






vendredi 28 décembre 2012

Croustade "boudin noir, coing et Tomme de Savoie"


Pour accommoder le boudin noir de façon originale, je vous propose une délicieuse recette aux saveurs prononcées !
Vous me suivez  ? 


Un disque de pâte sablée aux noisettes, recouvert de coings pochés dans un sirop aromatisé à la cannelle, de boudin poêlé avec des éclats de noisettes, le tout surmonté de Tomme de Savoie gratinée ... un régal !


L'association inattendue du boudin noir, du coing et de la Tomme de Savoie confère un certain caractère à ce plat, qui ne laissera personne indifférent.


Ingrédients
pour 6  personnes

pâte sablée aux noisettes
80 g de poudre de noisette
120 g de farine
60 g de beurre
1 oeuf
une pincée de sel

garniture
400 g de boudin noir
4 coings
300 g de tomme de Savoie
4 cuill. à soupe de noisettes
 un bâton de cannelle
75 g de sucre semoule
1 citron

décor
quelques feuilles de mâche
crème de vinaigre balsamique




Réalisation 

Temps de préparation  : 1 h 30 environ

Conseils : 
Vous aurez besoin de 6 emporte-pièces de 7 cm et d'un emporte-pièce de 8 cm de diamètre.
Choisir des coings bien jaunes mais fermes.

  • Préparation de la pâte sablée
    • Mélanger la farine, la poudre de noisettes et le sel.
    • Incorporer le beurre en dés.
    • Former un puits et ajouter l'oeuf battu.
    • Pétrir la pâte et former une boule.
    • Fraiser la pâte et former à nouveau une boule.
    • Réserver au réfrigérateur sur une assiette recouverte de film alimentaire pendant 30 minutes.
    • Préchauffer le four à 210 °C.
    • Sortir la pâte, la pétrir quelques instants pour l'assouplir.
    • Étaler la pâte sur une épaisseur de 5 mm et détailler une dizaine de disques à l'aide d'un emporte pièce de 8 cm de diamètre (ou de tout autre cylindre de cette dimension).
    • La pâte va se rétracter à la cuisson et les disques cuits seront plus petits.
    • Déposer les disques de pâtes sur une plaque à pâtisserie recouverte de papier cuisson.
    • Enfourner pour 10 minutes environ.
    • Sortir les sablés du four et réserver.



  • Préparation des coings
Commencer à préparer les coings pendant que la pâte repose au frais.
    • Brosser et rincer  les coings sous l'eau froide. 
    • Éplucher les coings, les couper en deux, puis en quatre sans retirer le cœur.
    • Réserver au fur et à mesure les coings dans un saladier avec le jus du citron pour éviter l'oxydation en attendant la cuisson.
    • Faire bouillir de l'eau dans une casserole avec le sucre et le bâton de cannelle.
    • Ajouter les coings dans l'eau et laisser cuire pendant environ 10 minutes.
    • Vérifier la cuisson des coings :  la lame d'un couteau doit s'enfoncer sans résistance.
    • Égoutter les coings.
    • A l'aide d'un économe, retirer le cœur et les pépins, les découper en lamelles de 3 mm d'épaisseur (conserver 6 belles tranches pour le dressage), puis réserver dans un saladier.

  • Préparation des autres ingrédients
    • Concasser les noisettes à l'aide d'un pilon ou d'un robot. Réserver dans un bol.
    • Couper le boudin en 3 ou 4 morceaux, entailler la peau sur la longueur puis la retirer. Réserver dans une assiette.
    • Parer la tomme de Savoie et la couper en tranches de 3 mm d'épaisseur. 
    • A l'aide d'un emporte pièce en forme de cercle de 7 cm de diamètre, détailler 12 demi-disques de Tomme. Réserver dans une assiette.

  • Cuisson des ingrédients
    • Faire chauffer une sauteuse à sec et y faire cuire le boudin tout en mélangeant, jusqu'à ce que la chair soit moelleuse.
    • Ajouter les noisettes concassées et mélanger 2 ou 3 minutes.
    • Lorsque le mélange est homogène, réserver au chaud.
 
  • Assemblage et dressage
    • Préchauffer le four à 240°C.
    • Disposer les emporte-pièces sur  une plaque recouverte de papier cuisson.
    • Au fond des emporte-pièces, déposer les disques de pâte sablée à la noisette.
    • Disposer par dessus quelques lamelles de coings en rosace de manière à recouvrir toute la pâte.
    • Recouvrir de boudin jusqu'aux 3/4 de la hauteur de l'emporte-pièce, puis tasser le tout à l'aide d'une spatule.
    • Disposer à nouveau par dessus quelques lamelles de coings en rosace de manière à recouvrir toute le boudin. Tasser légèrement.
    • Recouvrir de 2 demi-disques de tomme de Savoie.
    • Enfourner pendant 5 minutes environ.
    • Lorsque le fromage est bien doré, sortir la plaque du four.
    • A l'aide d'une spatule glissée sous les disques de pâte, déposer les croustades sur les assiettes.
    • Insérer la lame d'un couteau d'office sur le bord des emporte-pièces pour décoller le fromage puis retirer délicatement les cercles.
    • Déposer sur le bord de chaque assiette, une tranche de coing sur une feuille de mâche, puis la saupoudrer d'une pincée de sablés à la noisette, préalablement écrasés.
    • Décorer avec quelques gouttes de crème de vinaigre balsamique.



Voilà de quoi surprendre et régaler vos convives !




Source : d'après une recette de Virginie Guitard -Tablette QOOQ

vendredi 21 décembre 2012

Biscuits sablés à l'orange et aux épices, comme des suspensions de Noël féeriques !


 Pour un Noël scintillant, voilà des gourmandises aussi agréables à regarder qu'à déguster !


Je vous propose de confectionner ces adorables petits biscuits pour les disposer sur votre sapin, ou pour en faire un petit cadeau très original !




Ingrédients

100 g de beurre
185 g de farine
80 g de sucre muscovado ou rapadura (sucre complet non raffiné)
1/2 cuill. à café de cardamome en poudre
1/2 cuill. à café de gingembre en poudre
le zeste d'une orange non traitée
1/2 cuill. à café de sel
2 cuill. à soupe de lait
des bonbons acidulés aux fruits
du sucre glace




Réalisation
  • Dans le bol d'un robot batteur, verser la farine, la cardamome et le gingembre en poudre, le zeste d'orange et le beurre coupé en petits dés.
  • Mélanger jusqu'à ce que le beurre soit incorporé au reste des ingrédients.
  • Ajouter le sucre et le lait et mélanger à nouveau.
  • Sortir la pâte du robot et finir de pétrir la pâte à la main jusqu'à ce qu'elle soit lisse et homogène.
  • Déposer la pâte sur une assiette plate, couvrir de film alimentaire et réserver au réfrigérateur pendant une trentaine de minutes.
  • Piler les bonbons à l'aide d'un mortier ou d'un rouleau à pâtisserie. Prévoir des couleurs différentes, et piler séparément, en plusieurs fois.
  • Préchauffer le four à 180 °C.
  • Déposer une feuille de papier cuisson sur deux plaques à pâtisserie.
  • Fariner un plan de travail et étaler la pâte sur une épaisseur de 3 mm.
  • Utiliser des emporte-pièces de formes identiques (coeur, étoiles, flocons ..)  mais de tailles différentes pour découper les biscuits : un grand et un un peu plus petit pour évider l'intérieur du biscuit. Attention, veiller à laisser une largeur de pâte suffisamment importante pour que le biscuit soit assez solide.
  • Percer le haut des biscuits à l'aide d'une pointe fine pour pouvoir y enfiler un ruban ou un fil.
  • Répartir les bonbons pilés au centre des biscuits, dans la partie évidée.
  • Enfourner 10 à 15 minutes selon votre four, jusqu'à ce que les bonbons aient fondu et que les biscuits aient pris une jolie couleur dorée.
  • Sortir la plaque du four, former à nouveau les trous des biscuits (si la pâte s'est étalée et les a réduits)   tant que la pâte est chaude et malléable  puis laisser durcir à nouveau les bonbons avant de déplacer les biscuits.
  • Déposer les biscuits tièdes sur une grille pour qu'ils refroidissent complètement.
  • Découper des morceaux de ruban très fin ou de fil doré qui serviront de liens pour suspendre les biscuits;
  • Enfiler un lien dans chaque biscuit puis saupoudrer les biscuits de sucre glace.

Utiliser ensuite ces jolis biscuits pour décorer selon l'envie votre sapin ou tout autre support de décoration !!


Avant cuisson


Après cuisson



Joyeuses fêtes !





Source : d'après "Cadeaux gourmands" Larousse Cuisine & Cie


mardi 18 décembre 2012

Petits soufflés au panais et Emmental de Savoie (sans gluten)


Avec son goût original et sa saveur subtilement sucrée, le panais est délicieux dans toutes sortes de préparations : en purée, rôti au four, en gratin, sauté à la poêle, ou tout simplement à la vapeur...


Mais il est assez exceptionnel en soufflé, avec de l'Emmental de Savoie et une pincée d'amandes en poudre pour apporter un peu de contraste !



Le panais réduit en purée, associé à une touche de farine de riz, un peu de beurre et de lait joue ici le rôle de la béchamel que l'on utilise classiquement dans les dans les soufflés.




Le résultat est juste incroyable, et très facile à réaliser !  


Ingrédients
(pour 8 ramequins)

350 g de panais (épluché et paré)
30 g de beurre
175 ml de lait
30 g de farine de riz complète
4 oeufs
80g d'emmental de Savoie
une pincée de noix de muscade râpée
sel et poivre
20 g d'amandes en poudre
un peu de beurre pour les moules




Réalisation


Temps de préparation: 30 minutes
Temps de cuisson: 15 minutes

  • Préchauffer le four à 210 °C.
  • Peler et laver les panais.
  • Les couper en dés et les faire cuire à l'autocuiseur, avec un fond d'eau salée. 
  • Compter 8 minutes à partir du chuchotement de l'autocuiseur.
  • Verser le panais dans une casserole profonde avec le beurre et le réduire en purée à l'aide d'un mixer plongeant.
  • Ajouter le lait préalablement chauffé et continuer à mixer pour obtenir un mélange bien lisse.
  • Incorporer la farine de riz en la versant en pluie.
  • Mélanger sur feu doux jusqu'à obtenir une consistance plus épaisse.
  • Retirer du feu, bien mélanger et incorporer les jaunes d'oeufs et l'Emmental de Savoie râpé.
  • Ajouter sel, poivre et noix de muscade.
  • Monter les blancs en neige bien ferme, avec une goutte de citron et un pincée de sel .
  • Incorporer la moitié des blancs en neige à l'appareil à soufflé. Bien mélanger.
  • Incorporer délicatement le reste des blancs
  • Beurrer 8 ramequins.
  • Verser la préparation dans les ramequins et saupoudrer une pincée d'amandes en poudre sur chaque soufflé.
  • Déposer les ramequins sur une plaque et les enfourner à 210°C pendant 15 minutes environ. Ne pas ouvrir la porte du four pendant la cuisson.
  • Les soufflés doivent bien gonfler et prendre une jolie couleur dorée.
Servir très rapidement !


A vous ?



Avec cette recette, je participe au concours du site Emmental de Savoie

vendredi 14 décembre 2012

Délicieux biscuits aux trois chocolats {ou comment rendre plus agréable la préparation d'un exposé !}


Des biscuits étonnants qui ressembleraient à des cookies à s'y méprendre . . . 
Moelleux en fin de cuisson,  croustillants à souhait en refroidissant, ils fondent délicieusement dans la bouche, et . . . donnent irrésistiblement envie d'y regoûter ! 


Un exposé à préparer avec des camarades de classe s'annonce nettement mieux avec quelques gourmandises à grignoter . . . n'est-ce-pas ?

"Maman tu aurais le temps de préparer quelque chose . . . ?"  me demande Lisa.
Alors, entre deux occupations, me voilà en train de confectionner ces petits biscuits.

Mais qui a dit que cela ne me faisait pas plaisir ?


Lisa n'a pas tout emporté et nous avons pu apprécier nous aussi ces délicieux petits biscuits avec notre café !




Ingrédients
(pour environ 24 biscuits)

Biscuits
80 g de sucre cassonade
50 g de sucre muscovado
100 g de beurre ramolli
100 g de chocolat au lait
1/2 cuill. à café d'extrait de vanille en poudre
1/2 cuill. à café de bicarbonate de soude
un oeuf
200 g de farine
30 g de flocons d'avoine
100 g de chocolat noir ou de pépites de chocolat noir
80 g de chocolat blanc

Décor
80 g de chocolat noir, au lait ou blanc selon les goûts.



Réalisation
Biscuits
  • Penser à sortir le beurre du réfrigérateur au moins une demi heure avant de commencer.
  • Préchauffer  le four à 210 °C.
  • Recouvrir 2 plaques à pâtisserie de papier sulfurisé.
  • Placer un bol au bain marie et y faire fondre le chocolat au lait.
  • Dans un saladier, mélanger le sucre cassonade et le sucre muscovado avec le beurre à l'aide d'une spatule, jusqu'à l'obtention d'un mélange crémeux.
  • Remuer le chocolat au lait fondu et attendre qu'il soit tiède avant de l'incorporer au mélange beurre/sucre.
  • Ajouter l'oeuf entier préalablement battu, l'extrait de vanille et mélanger.
  • Dans un bol à part, mélanger la farine, les flocons d'avoine et le bicarbonate de soude.
  • Verser l'ensemble dans la préparation, puis mélanger soigneusement jusqu'à l'obtention d'une pâte homogène.
  • Concasser les chocolats noir et blanc en petits morceaux, puis les incorporer à la préparation.
  • A l'aide d'une cuillère à soupe, façonner des petites boules de pâte et les déposer sur une plaque à pâtisserie. 
  • Bien espacer les boules de pâte pour éviter que les biscuits ne se touchent lors de la cuisson (environ 12 biscuits par plaque).
  • Cuire au four environ 9 minutes, jusqu'à ce qu'ils commencent légèrement à dorer en surface. Les biscuits seront encore très mous au centre.
  • Laisser légèrement refroidir, puis déposer les biscuits sur une grille.

Décor
  • Faire fondre le chocolat au bain marie.
  • Décorer les biscuits avec le chocolat fondu (à l'aide d'une poche à douille ou à l'aide d'une cuillère en laissant simplement couler le chocolat sur les biscuits). 
  • Laisser refroidir avant de déguster.


Alors, vous n'avez pas un exposé à préparer ?






mercredi 12 décembre 2012

Risotto crémeux aux pieds de mouton et au romarin.


L'automne nous a gâtés cette année, et nous sommes souvent revenus de nos ballades avec nos paniers remplis de magnifiques champignons.

Le "pied de mouton" est un champignon très populaire et souvent recherché. Il est apprécié pour sa saveur douce et agréable, légèrement acidulée, et sa chair ferme.
Il pointe discrètement son nez, de septembre à décembre, dans les dans les sous-bois de conifères et de feuillus, le plus souvent en colonies.


Amateurs de risotto, quelle belle occasion de préparer un délicieux risotto crémeux, agrémenté de mascarpone et de romarin !

Celui-ci, particulièrement goûteux, met superbement en valeur la saveur délicate des champignons !



Ingrédients

500 g de pieds de mouton (ou tout autre champignon des bois)
1/4 bouquet de persil
une demi gousse d'ail 
400 g de riz à risotto
1 oignon
1 branche de céleri
2 échalotes
20 g de beurre
une cuill. à soupe d'huile d'olive
une branche de thym
une branche de romarin
10 cl de vin blanc
1,3 litre de bouillon de volaille
3 cuillères à soupe de mascarpone
50 g de parmesan 
une branche de thym
une branche de romarin
sel, poivre selon votre goût




Réalisation

  • Préparer les pieds de mouton.
    • Parer légèrement les pieds des champignons pour enlever les parties terreuses.
    • A l'aide d'un petit pinceau, brosser délicatement les pieds de mouton pour les nettoyer.
    • Éliminer le reste de terre en les rinçant rapidement sous l’eau froide du robinet, puis bien laisser égoutter.
    • Tailler ensuite les champignons en deux (ou en quatre selon leur grosseur), dans le sens de la longueur.
    • Faire chauffer une poêle à blanc et y faire rendre l'eau des champignons.
    • Stopper à évaporation complète. Réserver.
    • Rincer, sécher le persil, l'effeuiller puis le hacher.
    • Peler la gousse d'ail et la ciseler finement.
    • Dans une poêle chaude, saisir quelques minutes les pieds de mouton dans un peu d'huile d'olive, avec l'ail et le persil.
    • Saler légèrement, poivrer, puis réserver.

  • Préparer le bouillon. Le réserver au chaud.
(Utiliser du bouillon déshydraté de volaille ou de légumes : en général la proportion est de 2 tablettes pour un litre d'eau).



  • Préparer le risotto :
    • Ciseler (en petits cubes) finement les oignons, les échalotes et le céleri.
    • Faire chauffer une cocotte avec une cuill. à soupe d'huile d'olive et 20 g de beurre et y faire suer oignon, échalote et céleri ciselés pendant 10 minutes.
    • Ajouter le riz, le faire "nacrer" : remuer jusqu'à ce qu'il soit translucide.
    • Verser le vin blanc dans la cocotte et laisser cuire en remuant jusqu'à ce qu'il soit absorbé.
    • Verser environ 30 cl (environ 3 louches) de bouillon très chaud sur le riz. Saler très légèrement (le bouillon est déjà salé) et poivrer. Remuer constamment jusqu’à ce que le bouillon soit complètement absorbé.
    • Laver et sécher la branche de thym et l'ajouter au risotto.
    • Continuer à ajouter du bouillon, louche par louche, au fur et à mesure de son absorption tout en remuant régulièrement et laisser cuire 20 minutes environ. 
    • Laver et effeuiller la branche de romarin et ciseler finement les feuilles.
    • Lorsque le risotto a une consistance épaisse et crémeuse, retirer la cocotte du feu.
    • Retirer la branche de thym et rectifier l'assaisonnement si nécessaire (sel, poivre). 
    • Incorporer le romarin ciselé, le mascarpone et le parmesan râpé. Mélanger pour bien enrober le riz et lui donner une consistance onctueuse.
    • Ajouter les champignons poêlés et mélanger délicatement. 
    • Couvrir et laisser reposer deux minutes, avant de servir.

     Il ne reste plus qu'à déguster !



    lundi 10 décembre 2012

    Fondant au chocolat aux épices de Noël et aux clémentines confites


    Des épices odorantes subtilement dosées et des mandarines confites font de ce fondant au chocolat une petite merveille ...  qui va rendre encore plus gourmandes nos tables festives de fin d'année !


    Car voilà une gourmandise fondante au chocolat à laquelle vous n'allez pas résister !


    Oranges ou citrons confits agrémenteront évidemment aussi bien ces petits gâteaux.




    Une recette rapide et facile à réaliser qui enchantera vos convives.
    Il suffit d'être très attentif à la cuisson pour obtenir un gâteau fondant à souhait ...

    Ingrédients
    (pour 12 petits fondants)

    180 g  de chocolat à cuire
    100 g de beurre
    4 oeufs
    100 g de sucre muscovado
    20 g de sucre semoule
    40 g de farine
    50 g de poudre d'amandes
    une cuillère à café de vanille liquide
    1/4 cuill. à café de noix de muscade en poudre
    1/2 cuill. à café de cannelle en poudre
    1/2 cuill. à café de cardamome en poudre
    2 clémentines confites (ou oranges ou citrons confits, au choix)




    Réalisation
    • Préchauffer le four à 190 °C. 
    • Placer  le beurre en dés et le chocolat dans un saladier et les faire fondre au bain-marie. Laisser ensuite tiédir le mélange.
    • Tailler les clémentines confites en brunoise (petits dés).
    • Verser les sucres, les oeufs et la vanille liquide dans un saladier ou dans le bol d'un robot batteur et fouetter l'ensemble jusqu'à obtenir un mélange mousseux (5 minutes).
    • Ajouter le mélange de beurre et chocolat fondu puis remuer.
    • Dans un bol, mélanger la farine, la poudre d'amandes et les épices.
    • Verser l'ensemble dans le premier saladier et bien mélanger pour obtenir une pâte lisse et homogène.
    • Verser la pâte dans des petits moules individuels en silicone.
    • Répartir les dés de clémentines confites sur chaque gâteau.
    • Faire cuire au four à 190°C  pendant 15 à 18 minutes (en fonction du four). L'intérieur doit rester fondant, faut donc bien surveiller la cuisson : lorsqu'une une croûte s'est formée à la surface des gâteaux et que la pointe d'un couteau en ressort légèrement humide, il est temps de les sortir du four. 
    • Laisser tiédir, puis démouler.




    A servir froid ou tiède selon les goûts, c'est un régal dans tous les cas !



    D'après une recette de "Qooq on line"

    Vos variations préférées cette semaine