vendredi 27 décembre 2013

Composition de légumes d'automne glacés, verveine et thym


A l'occasion de la semaine du goût au mois d'octobre dernier, nous avons pu assister dans le vieux village de Saint-Paul à des démonstrations de chefs.


Emil Sevastakiev, chef du restaurant Le Bistrot de la Vague (Hôtel La Vague à Saint-Paul) nous a présenté une "composition autour des légumes d'automne".

Un délice que j'ai tenu à partager avec mes amis.

samedi 7 décembre 2013

Bouchées gourmandes aux dattes, amandes et graines de sésame {Nougat de Noël}



D'irrésistibles petites bouchées pour agrémenter nos tables de fêtes !



mercredi 13 novembre 2013

Panna cotta à l'amande, compotée de figues à la cardamome



A mi-chemin entre le "Blanc-manger" et "la Panna cotta", voici un dessert délicat et léger où le mariage des saveurs figues et amandes fonctionne à merveille.




jeudi 31 octobre 2013

Whoopies "cranberries framboises" pour Octobre Rose


Espoir, dépistage, Ruban Rose...  avec cette recette je soutiens à nouveau la campagne de sensibilisation "Octobre Rose"contre le cancer du sein.
Ensemble, portons le Ruban rose et gagnons ce combat !



mardi 29 octobre 2013

jeudi 24 octobre 2013

Ronde de figues, pêches de vignes et fruits rouges et mousse de brousse de brebis (d'après Pascal Picasse)



Je vous présente aujourd'hui un dessert créé par Pascal Picasse, chef pâtissier du restaurant 1* Park 45 à Cannes, que j'ai eu le plaisir de rencontrer lors d'un atelier au cours du dernier Festival International de la Gastronomie à Mougins.

A cette occasion, Pascal Picasse et Maxime Simonot, son second, nous ont proposé de réaliser ce magnifique dessert de saison, très agréable et plein de fraîcheur.

Assiette  réalisée par Pascal Picasse aux Etoiles de Mougins
"Le carré de figue et pêche de vigne, mousse de brousse de brebis"


jeudi 10 octobre 2013

Un week-end dans les Etoiles à Mougins (Festival International de la Gastronomie 8eme édition)

Depuis quelques années, la ville de Mougins se transforme le temps d'un weekend de septembre en capitale de la gastronomie.
L'espace de quelques heures, le temps est suspendu ... pour les amateurs et les amoureux de cuisine.
Chaque année, une centaine de chefs renommés viennent y partager leur savoir-faire et leur talent, discuter des tendances culinaires, dans une ambiance détendue et bon enfant.

Cet événement donne la possibilité au grand public : 
  • de participer à différents ateliers (démonstrations culinaires, dégustations ou cours de cuisine avec un chef ...), 
  • d'assister à des interviews et à des "shows" culinaires
  • d'admirer une exposition de photos culinaires
  • d'obtenir des dédicaces d'ouvrages, 
  • de découvrir des produits d'artisans au cœur d'un marché gourmand
  • de participer à un concours de cuisine amateur 
  • ou de soutenir les participants au concours "Les espoirs de Mougins" récompensant les jeunes chefs
  •  ...  et de faire de belles rencontres.    

J'ai eu la chance de pouvoir y participer et je vais essayer de vous faire découvrir ces moments incroyables de passion, d'échange et de partage !



Si vous ne connaissez pas encore Mougins ....



vendredi 27 septembre 2013

Tourta de blea niçoise en variations de crumbles



Et pourquoi ne pas imaginer une présentation nouvelle et originale de  "La Tourta de Blea",  histoire de lui offrir un peu de modernité ?

La tourte de blettes sucrée, joyau incontournable de la gastronomie niçoise, est un "must" qu'il faut avoir dégusté au moins une fois dans sa vie.

J'ai eu le plaisir de vous la présenter il y a quelques temps ici !




lundi 12 août 2013

Salade de concombre libanais et mangue à la menthe




Le concombre et la mangue s'associent ici pour composer une salade "sucrée salée" goûteuse et très rafraîchissante.
La texture douce de la mangue s'oppose merveilleusement au croquant du concombre. 
Un assaisonnement relevé aux touches exotiques vient souligner leurs saveurs contrastées.

jeudi 8 août 2013

lundi 5 août 2013

Tarte fondante aux abricots, miel, amandes et pistaches




Une délicieuse tarte estivale colorée, où les amandes, les pistaches et le miel marient merveilleusement leurs saveurs à celle des abricots...

Un appareil frais et fondant, composé de brousse et de mascarpone vient atténuer l'acidité de l'abricot et apporte un contraste intéressant à la texture de la pâte feuilletée.


mercredi 31 juillet 2013

Salade de courgettes de Nice, coriandre, raisins secs et pignons




Une salade de courgettes crues, rafraîchissante et particulièrement agréable en plein été !

Mais attention, cette salade ne supporte pas la médiocrité : les courgettes doivent être d'une fraîcheur extrême pour être accommodées de cette façon.
Je vous conseille d'utiliser des petites courgettes de Nice, qui viennent d'être cueillies ... et donc bien fermes.

lundi 29 juillet 2013

Tarte fine aux tomates (ricotta, cébettes, basilic), pâte à l'huile d'olive



Voilà enfin de belles tomates gorgées de soleil, qui ont du goût, de la texture . . . celles de nos petits producteurs, sont sans conteste les plus savoureuses.

Mangeons donc des tomates, parce que c'est la saison . . . et en plus, c'est bon pour notre santé : faisons le plein d’antioxydants, de carotènes, de vitamine C et de vitamine E !

mercredi 24 juillet 2013

Salade d'haricots verts tièdes, oignon rouge, parmesan, noisettes et basilic



Le plaisir de déguster des haricots verts fondants et savoureux, qui viennent juste d'être cueillis . . . on ne peut le satisfaire que si l'on a son propre potager, ou bien si on a près de chez soi un producteur de légumes qui ouvre ses portes aux particuliers.

Je n'ai pas (encore) le bonheur de cultiver mes propres légumes, et je dois me contenter (c'est déjà pas si mal ! ! !) des petits pots d'herbes aromatiques que j'accumule sur mon balcon.
Mais j'ai la chance de pouvoir trouver à deux pas de chez moi des légumes de saison de qualité, cultivés en agriculture raisonnée, et surtout ultra frais  : les exploitants des "Légumes de St-Paul" nous proposent en effet des trésors avec lesquels aucune grande surface ne peut rivaliser.

vendredi 21 juin 2013

Tatins de courgettes au thym et au miel, pâte feuilletée "rapide"



Par ici, les courgettes sont avec les tomates, les aubergines et les blettes, les légumes favoris de nos assiettes.
Pour varier un peu les plaisirs, les voilà enrôlées dans de jolies petites tatins de pâte feuilletée.



jeudi 6 juin 2013

Bavaroises de roses de mai



J'avais préparé cette recette pour participer à la seconde épreuve du Brevet d'Aptitudes Culinaresques du Chef Simon.

Malheureusement, je n'ai pas eu le temps de finir de la rédiger à temps pour la publier avant la date limite ... 

Mais je tenais quand même à la partager : la voilà à présent !
Pour cette seconde session du B.A.C., le chef Simon avait choisi le thème des mousses et bavarois en sucré ou salé.

Vous pouvez apprécier les différentes participations ici.

Merci au Chef Simon pour sa générosité et ses initiatives constructives ! Il nous communique l'envie de progresser et de nous surpasser !



mercredi 29 mai 2013

La salade niçoise (La salada nissarda)


cuisine niçoise, vraie


La Salade Niçoise est un vrai bonheur pour les sens, tant pour la vue que pour le goût, et on l’apprécie tout particulièrement lorsque les beaux jours arrivent.



mardi 21 mai 2013

Brioches à la rose pour "une journée autour de la rose" ... à la Colle-sur-Loup.



Chaque mois de mai, une "Journée autour de la Rose" est organisée dans les rues de La Colle-sur-Loup pour célébrer et honorer le souvenir des anciennes activités agricoles florales de la commune.

En effet, jusqu’au début du vingtième siècle, la "Rose de Mai " ou "Rose Centifolia" et les fleurs à parfum étaient cultivées en abondance sur les terres colloises car La Colle sur Loup était l’un des principaux fournisseurs en fleurs des parfumeries grassoises. 


mercredi 15 mai 2013

Tarte à la confiture des goûters de notre enfance (La tarta de confitura)



Constituée d'une pâte sablée fondante et de confiture "maison" de prunes, d'abricots ou de cerises, la tarte à la confiture est un dessert de terroir toujours apprécié et assez simple à réaliser.

Cette savoureuse gourmandise rustique fait également partie des pâtisseries traditionnelles de notre région niçoise.

samedi 11 mai 2013

Cake moelleux noisette et chocolat, à la farine complète de kamut

cake, CHOCOLAT, goûter, kamut, mascarpone, noisettes, petit-déjeuner, purée de noisettes,


"La farine de kamut ? Tu vas nous faire encore un truc bizzare ?"  ai-je entendu ...

Curieuse de nature, je découvre peu à peu avec plaisir, grâce à Marie ("Saines Gourmandises"), un tas de délicieuses céréales et légumineuses que je n'avais jamais eu l'occasion de goûter jusqu'ici.
J'essaie depuis plusieurs semaines les recettes de son livre "Céréales originales et savoureuses légumineuses", et je commence à apprivoiser une partie de ces trésors, à côté desquels je suis passée pendant longtemps et qui permettent d'apporter un peu de fantaisie et de variété à nos repas.



cake, CHOCOLAT, goûter, kamut, mascarpone, noisettes, petit-déjeuner, purée de noisettes,



Voilà aujourd'hui un délicieux cake à la farine de Kamut, aux noisettes et aux pépites de chocolat, que j'ai préparé en lisant les précieux conseils de Marie au sujet de cette céréale.

Le Kamut, ou blé de Khorasan est une céréale très ancienne qui possède de grandes valeurs nutritives. Il est bien plus riche en protéines et en nutriments que le blé.
Une raison de plus pour ne pas s'en priver !

Un cultivar du blé de Khorasan, dont les graines furent trouvées en Égypte en 1949 et qui est cultivé selon les règles de l'agriculture biologique sous contrôle de la société Kamut International, est commercialisé sous la marque Kamut déposée en 1990 (source : Wikipédia).

On trouve le kamut sous différentes formes : en grains entiers (boulgour, semoule, flocons...), en grains soufflés, ou sous forme de farines.
On reconnaît cette farine a sa couleur tirant sur le jaune. On la trouve en magasins bio.
Sa nature et son goût marqué de noisette confèrent aux préparations une texture moelleuse et une saveur douce, légèrement sucrée.


cake, CHOCOLAT, goûter, kamut, mascarpone, noisettes, petit-déjeuner, purée de noisettes,

Dans cette recette, le beurre est remplacé par du mascarpone et de la purée de de noisettes, ce qui apporte encore un peu de moelleux au gâteau.
Et pour ajouter une touche de gourmandise supplémentaire, je l'ai agrémenté de pépites de chocolat noir.

J'ai recouvert mon cake d'un  nappage type "crumble" composé de noisettes en poudre, de noisettes entières concassées, de beurre, de sucre et de flocons d'avoine, ce qui accentue cet agréable goût de noisette.

On obtient un gâteau moelleux et savoureux à l'intérieur et croustillant en surface !
Bizzarre (ou pas ...?)  je peux vous assurer que personne ici ne s'est fait prier pour manger de ce délicieux cake au kamut ... 
"A refaire ! " m'a-t-on dit !


cake, CHOCOLAT, goûter, kamut, mascarpone, noisettes, petit-déjeuner, purée de noisettes,



Cake moelleux noisette et chocolat,
à la farine complète de kamut



Ingrédients

Cake
180 g de farine complète de Kamut
120 g de mascarpone
3 cuill. à soupe de purée de noisettes
3 oeufs
45 g de sucre rapadura
45 g de sucre roux cassonade
1 sachet de levure chimique
15 cl de lait de noisette 
100 g de pépites de chocolat

Glaçage
25 g de beurre
25 g de sucre rapadura
25 g de flocons d'avoine
25 de noisettes en poudre
30 g de noisettes entières



Réalisation

Cake
  • Clarifier les oeufs.
  • Dans un saladier battre les jaunes avec le sucre jusqu'à l'obtention d'un mélange blanc et mousseux
  • Ajouter le mascarpone et battre à nouveau.
  • Ajouter ensuite la purée de noisettes et l'incorporer au mélange.
  • Ajouter le lait de noisette et mélanger à nouveau.
  • Verser progressivement la farine et la levure tout en remuant, pour obtenir un mélange homogène. 
  • Ajouter quelques gouttes de citron aux blancs d'oeufs et les monter en neige.
  • Incorporer délicatement les blancs d'oeufs en neige à la pâte.
  • Ajouter les pépites de chocolat noir et bien mélanger.
  • Beurrer un moule à cake puis y verser la pâte.
Glaçage et cuisson
  • Préchauffer le four à 180 °C.
  • Faire fondre le beurre et le mélanger avec le sucre, les noisettes en poudre et les flocons d'avoine.
  • Concasser les noisettes entières et les ajouter au mélange.
  • Recouvrir le cake de ce glaçage.
  • Enfourner pour 45 à 50 minutes environ, selon votre four.
  • A mi cuisson, baisser la température à 150 °C.
  • Vérifier la cuisson du gâteau en y insérant la lame d'un couteau : elle doit en ressortir sèche.
  • Sortir le cake et le laisser refroidir avant de le démouler.


Un régal pour le goûter ou le petit-déjeuner !



cake, CHOCOLAT, goûter, kamut, mascarpone, noisettes, petit-déjeuner, purée de noisettes,




cake, CHOCOLAT, goûter, kamut, mascarpone, noisettes, petit-déjeuner, purée de noisettes,

vendredi 10 mai 2013

Verrines de fraises de Carros et crème légère de mascarpone à la rose.



Les fraises de Carros sont de véritables gourmandises : douces et juteuses elles se savourent comme des friandises !




L'an dernier je vous présentai (ici) les délicieuses fraises de notre région, cultivées dans la plaine du var et sur les collines environnantes : Carros, Saint-Jeannet, Gattières ou La Gaude.
Les activités agricoles évoluant, les plantations de fraises et de fleurs ont succédé depuis une cinquantaine d'années aux champs de vignes, arrachées peu à peu. 
Bénéficiant de conditions d'exploitation des plus favorables, les fraises possèdent une qualité gustative incomparable, et les fleurs des essences raffinées.
Une démarche de qualité dans la production des fraises a permis au syndicat agricole d'obtenir le label "Fraises du Canton de Carros".




Notre production locale diminue malheureusement régulièrement au fil des ans, même si, paradoxalement, on constate que la demande des consommateurs en produits du terroir ne cesse de croître.
Alors que l'on comptait dans les années 70 une quarantaine d'exploitations produisant des fraises, il n'en reste aujourd'hui qu'une quinzaine. 




La toute jeune association Métropole Bleue s'est donnée pour vocation la préservation et la promotion de l'agriculture locale,  incluant le respect de l'environnement.
A l'initiative de cette association, une réunion publique en faveur de la défense de l'agriculture niçoise a été organisée le 26 avril dernier à Gattières, au coeur de l'exploitation de la famille Ferraro, producteurs de fraises.
Elle a permis la signature officielle d'un partenariat entre la Chambre d'Agriculture et Métropole Bleue, afin d’œuvrer concrètement pour rassembler toutes les compétences et toutes les énergies au service de l’agriculture locale.
"Une nouvelle agriculture locale et de nouvelles manières de consommer sont en train de naître." 
Métropole Bleue : Partenariat pour une Politique Agricole Métropolitaine.





Conviée à cet événement, je tenais à le partager ici.
J'ai pu découvrir la culture de ces fraises très prisées, juteuses et savoureuses, qui se laissent manger comme des bonbons.



Misant sur une démarche de qualitécette exploitation pratique depuis quelques années la culture "hors sol" : les fraisiers sont plantés dans un substrat neutre et irrigués par une eau enrichie d’éléments nutritifs permettant à la plante de prospérer.
C'est une technique qui permet de réduire l'utilisation de produits phytosanitaires et de supprimer celle d'engrais.
Elle présente également l’avantage de faciliter la cueillette des fraises.

Pour en savoir davantage :
Article du quotidien local Nice-Matin : ici




Je suis repartie fièrement avec deux barquettes de fraises superbes et odorantes offertes par la famille Ferraro. 
Nous en avons dégusté la moitié tout simplement "nature", puis j'ai préparé avec ce qui restait des verrines très gourmandes.
Je vous propose de découvrir ces petits bijoux dans la recette suivante. 



Une jolie verrine composée d'une salade de fraises, d'un coulis de framboises, de meringues concassées et de crème de mascarpone à la rose  :  difficile d'y résister !

Le sirop à la rose qui aromatise la crème est une fabrication artisanale locale de Tourrettes-sur-Loup.
J'ai utilisé pour finaliser le décor, de la poudre de framboise déshydratée reçue dans une des boites Foodizbox, une vraie découverte !
Il faut prévoir de préparer les meringues à l'avance, car le temps de préparation est un peu long.








Fraises de Carros et crème de mascarpone à la rose

Ingrédients
pour 4 verrines

Salade de fraises
250 g de fraises
10 cl de coulis de framboises


Meringues
2 blancs d'oeuf
50 g de sucre semoule
50 g de sucre glace
un sachet de sucre vanillé
quelques gouttes de citron

Crème de mascarpone à la rose
200 g de mascarpone
20 cl de crème liquide
3 cuill. à soupe de sirop de rose artisanal
 (La Bastide aux violettes Tourrettes-sur-Loup  )
1 cuill. à café d'extrait de vanille


décor
poudre de framboise déshydratée 100% 
(découverte grâce à la Foodizbox : fruitofood.com ici)
feuilles de menthe fraîche





Réalisation

Meringues
  • Préchauffer le four à 100°C.
  • Mettre les blancs d’oeufs dans un bol, y ajouter le sucre vanillé et quelques gouttes de jus de citron, puis les fouetter à l'aide d'un robot batteur à petite vitesse.
  • Lorsque le mélange devient mousseux, ajouter le sucre en pluie, en fouettant à vitesse moyenne.
  • Continuer ensuite à fouetter à la vitesse maximale jusqu'à ce que les blancs soient bien serrés.
  • L'appareil à meringue est prêt lorsque le mélange est lisse, ferme et brillant.
  • Verser l'appareil dans une poche garnie d'une douille de 13 mm.
  • Sur une plaque recouverte de papier cuisson, coucher des petites meringues.
  • Enfourner et laisser cuire 1 heure à 100 °C puis 45 minutes à 90 °C.
  • Les meringues sont cuites lorsqu'elles se détachent facilement de la plaque.
  • Laisser refroidir les meringues.

Crème de mascarpone à la rose
  • Battre le mascarpone à l'aide d'un robot en augmentant peu à peu la vitesse. 
  • Incorporer la crème liquide progressivement, tout en continuant à fouetter le mélange.
  • Quand la crème est presque montée, rajouter l'extrait de vanille et le sirop de rose.
  • Fouetter à nouveau jusqu'à ce que la crème soit ferme et réserver au frais.

Préparation de de la salade de fraises
  • Laver les fraises, les équeuter et les couper en petits morceaux.
  • Dans un saladier, mélanger les fraises et le coulis de framboise.
  • Réserver au frais.

Dressage
  • Concasser les meringues sèches en petits morceaux et les déposer au fond des coupes.
  • Recouvrir les meringues de fraises et de coulis.
  • Remplir une poche à douille de crème de mascarpone et déposer  harmonieusement une couche de crème sur les fraises. 
  • Renouveler l'opération avec les meringues et les fraises.
  • A l'aide de la poche à douille, décorer les coupes de touches de crème à la rose puis saupoudrer de poudre de framboise.
  • Décorer avec des feuilles de menthe.

Servir aussitôt !




mercredi 1 mai 2013

Bon premier mai !




Aujourd'hui, voilà simplement quelques brins de muguet pour vous souhaiter plein de bonheur !

Ils nous ont fait l'immense plaisir de pointer leur nez, à temps, juste devant notre maison.

Bon 1er Mai à tous !!!

mardi 30 avril 2013

La tourte aux herbes, pâte fine à l'huile d'olive




Une tourte délicieuse et très goûteuse, réalisée avec une pâte très fine à base d'huile d'olive, sans levure et sans œuf  comme celle de la tourte aux courgettes ou de la tourte printanière.

Cette pâte, dont l'origine est une base de pâte à pain, permet à la tourte d'avoir une belle tenue et de ne pas ramollir lorsqu'elle refroidit. En la laissant reposer une heure au frais, elle perd de son élasticité et ne se rétracte pas à la cuisson.

Cette tourte est garnie d'un appareil à base d'un mélange harmonieux d'herbes douces et d'herbes plus amères, aux saveurs contrastées :   petites blettes et/ou laitue, épinards, riquette, orties, pissenlit, chicorée, persil, fanes de navets, bourrache, chicorée, cresson . . . selon la saison, ou ce que l'on trouve.





Les tourtes remportent souvent un franc succès auprès de nos convives. 
Parfois considérées de façon dédaigneuse par certains grands cuisiniers au cours du temps, elles font pourtant parties de traditions culinaires séculaires qui sont parvenues jusqu'à nous.
En effet, c'est un concept dont l'origine remonte à l'Antiquité.
Nées d'exigences liées aux conditions de vie du passé, les tourtes permettaient de préparer une nourriture consistante et variée avec un minimum de produits à disposition.
On les apprécie aujourd'hui autant pour leurs saveurs délicates que pour leur simplicité de préparation . . .  l'essentiel étant d'utiliser des produits de qualité, très frais et de saison évidemment  !



Je vous conseille cette tourte originale que l'on retrouve traditionnellement dans les vallées de l'arrière-pays Niçois, c'est un vrai délice !
Certains la considèrent d'ailleurs comme un repas de fête ...




Ingrédients 
(pour une grande tourtière de  32 cm)

Pâte à l'huile d'olive
400 g de farine
200 ml d'eau
 7 cuill. à soupe d'huile d'olive
2 pincées de sel


Appareil

1kg de verdure,  
selon ce que l'on trouve ou suivant la saison 
  petites blettes, laitue, épinards, riquette, ortie, pissenlit, chicorée, persil, fanes de navets
en dosant harmonieusement le doux et l'amer

 2 jeunes oignons blancs
huile d'olive
trois oeufs
100 g de parmesan râpé
200 g de fromage frais "brousse" ou de ricotta
sel, poivre


Il est important d'utiliser des légumes très frais.





Réalisation

(cuisson : 40 minutes)

Pâte à l'huile d'olive
  • Dans un saladier ou dans le bol d'un robot batteur verser la farine et le sel, mélanger.
  • Creuser une fontaine dans la farine et y verser l'eau et l'huile d'olive.
  • Pétrir vivement.
  • Former une boule.
  • Partager la boule en deux.
  • Laisser reposer la pâte une heure.

Appareil
  • Préparer les légumes : 
    • Superposer et rouler les feuilles de blettes puis les tailler en lanières de 1 cm.
    • Bien rincer les blettes dans l'eau froide, au moins 2 fois.
    • Égoutter soigneusement à l'aide de la passoire, presser pour enlever le maximum d'eau.
    • Procéder de même pour les autres grandes feuilles
    • Laver et trier les herbes, les essorer puis les hacher à l'aide d'un éminceur.
  • Ciseler les oignons. Réserver.
  • Faire chauffer un peu d'huile d'olive dans une grande sauteuse, y faire suer les oignons pendant quelques minutes.
  • Ajouter ensuite la verdure ciselée et laisser cuire à couvert et à feu moyen une dizaine de minutes.Saler, poivrer.
  • Ôter ensuite le couvercle pour permettre l'évaporation et laisser cuire encore 10 minutes.
  • Réserver et laisser refroidir.
  • Mélanger ensuite dans un saladier les oeufs préalablement battus, le fromage frais "brousse" (ou la ricotta), le parmesan râpé et 3 cuillères d'huile d'olive.
  • Ajouter tous les légumes et bien mélanger.
  • Rectifier l'assaisonnement, sel et poivre.


On peut également préparer l'appareil avec les légumes crus, qui  cuiront alors tout doucement à l'étuvée, entre les deux couches de pâte.
Il faudra alors allonger le temps de cuisson (1 heure minimum), et régler le four à une température de 160 °C.


Montage
  • Mettre le four à chauffer à 180 °C (à moduler selon votre four).
  • Huiler la tourtière avec un peu d'huile d'olive.
  • Étaler une première abaisse de pâte de 2 mm d'épaisseur, légèrement plus grande que la taille du moule.
  • Disposer la pâte dans la tourtière,  en veillant à ce que la pâte déborde régulièrement de 2 cm environ du bord de la tourtière.
  • Garnir la tourte avec l'appareil de légumes.
  • Étaler la deuxième boule de pâte, et en couvrir la tourte.
  • Faire coïncider les deux abaisses de pâte sur le bord de la tourte et découper à 1 cm du bord à l'aide de ciseaux.
  • Presser légèrement avec les doigts pour coller les deux épaisseurs et rentrer la pâte contre le bord du moule, puis chiqueter le bord à l'aide d'un couteau d'office (entailles régulières et obliques).
  • Piquer le dessus de la tourte avec une fourchette.
  • A l'aide d'un pinceau, enduire légèrement la pâte du dessus d'huile d'olive.
  • Mettre à cuire dans le four chaud pendant 40 minutes environ.
  • Mettre ensuite le four sur position grill, et laisser la tourte légèrement colorer pendant quelques minutes, tout en surveillant.
  • Sortir la tourtière du four, la couvrir avec un torchon propre et la laisser à température ambiante pendant une dizaine de minutes pour que la pâte s'assouplisse et ne se brise pas lors du découpage.


Alors, à table ?





Cette recette est inspirée du livre "Cuisine traditionnelle en pays niçois" de B.Duplessy. 


Vos variations préférées cette semaine