mercredi 27 février 2013

Whoopies aux saveurs de pain d'épices


Il y avait bien longtemps que je n'avais pas fait de whoopies ! 

Des whoopies aux saveurs de pain d'épices ... voilà une occasion très sympathique d'utiliser la pâte à tartiner au pain d'épices "Pit et Pat" et les épices "Le monde en tube" proposés dans la Foodizbox de mois de décembre. 

Une petite idée a germé lorsque j'ai reçu la boîte : les épices m'ont inspirée ! Il fallait juste trouver un peu de temps pour la réaliser.




Voilà donc des whoopies  qui séduiront les amateurs de gourmandises épicées : deux biscuits moelleux parfumés aux épices, agrémentés de zestes d'oranges confites . . . entourant une crème fondante à la pâte de pain d'épices !




Il est souvent question de hasard ...
La découverte de cette pâte à tartiner au pain d'épices m'a donné l'occasion de réaliser des whoopies gourmands pour le plus grand plaisir de mon entourage !
(Je précise à nouveau que je ne suis pas sponsorisée par les marques citées ci-dessus, et je parle ici librement de produits que j'ai appréciés).





Whoopies aux saveurs de pain d'épices


Préparation : 30 minutes              Cuisson : 8 minutes par plaque de coques

Ingrédients

 pour une vingtaine de whoopies 

Coques des whoopies
100 g de beurre mou
90 g de sucre en poudre
2 oeufs
190 g de farine
15 g de cacao en poudre non sucré
1 cuill. à café de levure chimique
1/2 cuill. à café de bicarbonate de soude
30 g d'ecorces d'oranges confites
2 cuill. à café de mélange d'épices à pain d'épices Abracadabra "Le Monde en tube"
 (anis vert, cannelle, gingembre et girofle)


Crème au pain d'épices
100 g de mascarpone
50 g de "cream cheese" ou fromage à la crème (type Philadelphia ou Elle&Vire)
120 g de pâte de pain d'épices à tartiner ou à cuisiner


Décor
sucre glace à saupoudrer




Réalisation

Réalisation des coques

  • Dans un saladier (ou dans le bol d'un robot batteur), fouetter avec un batteur électrique le beurre mou et le sucre jusqu'à ce que le mélange blanchisse et forme un ruban.
  • Ajouter les deux oeufs, l'un après l'autre, en mélangeant bien à chaque fois. 
  • Tamiser la farine et l'incorporer à la préparation avec la levure, le bicarbonate de soude, le mélange d'épices à pain d'épices et le cacao en poudre.
  • Fouetter avec le batteur électrique à vitesse moyenne pendant encore 2 minutes. La pâte doit devenir lisse et homogène.
  • Couper les zestes d'orange confites en tout petits dés et les incorporer à la préparation.
  • Allumer le four à 180 ° (thermostat 6).
  • Dresser la pâte sur une plaque recouverte d'un papier sulfurisé, sur lequel on aura tracé des cercles au crayon à l'aide d'un petit verre (diamètre 2 cm environ). Espacer suffisamment les cercles, car la pâte va s'étaler un peu et gonfler à la cuisson. On peut également se servir d'une plaque en silicone sur laquelle les cercles sont préformés.
  • Utiliser une poche à douille pour disposer des petits tas de pâte bien ronds et réguliers, mais il est possible d'utiliser une petite cuillère. Il faut compter un nombre pair de coques (deux par whoopie).  
  • Mettre au four pendant 8 minutes, puis sortir la plaque du four et laisser refroidir quelques instants.
  • Décoller délicatement les coques et les mettre à refroidir sur une grille. Attention à ne pas superposer les coques des whoopies dès la sortie du four, elles risqueraient de se coller.



Réalisation de la crème au pain d'épices
  • Dans un saladier fouetter le mascarpone et le cream cheese pour obtenir un mélange homogène et léger.
  • Ajouter la pâte à tartiner au pain d'épices. 
  • Bien mélanger.
  • Réserver un moment au frais avant de dresser.

Montage des whoopies
  • Déposer la crème au pain d'épices sur une moitié des coques à l'aide d'une poche à douille (décoration selon votre goût).
  • Assembler avec l'autre moitié de coques, appuyer légèrement pour qu'elles adhèrent.

Décor
  • Saupoudrer légèrement les whoopies de sucre glace.




Et voilà de délicieux whoopies pour composer un goûter très original !







Vous aimez, merci de voter pour Variations Gourmandes au Concours Marie Claire Idées Blog Cuisine 2013 ! 
(cliquer sur l'image pour accéder à la page de vote)


lundi 18 février 2013

Les bugnes de Carnaval



Dans de nombreuses régions de France, on confectionne traditionnellement des beignets pour fêter Mardi-Gras.

Ce sont des coutumes qui  remontent à la Rome Antique et au Moyen-Age. On s'en régalait  autrefois avant d'entrer dans la période de jeûne du Carême.





Dans notre région, ces beignets portent le nom de "ganses" : on les déguste pendant toute la période de Carnaval.  
Façonnées en forme de rubans noués et aromatisées à la fleur d'oranger, ce sont des gourmandises incontournables de la cuisine niçoise. 

Il existe une multitude de variantes de recettes, certaines à pâte dense, d'autres à pâte soufflée, plus légères.

On les trouve dans d'autres régions sous le nom de bugnes, oreillettes, ou merveilles.





Les bugnes lyonnaises sont les plus connues,  mais elles seraient originellement une tradition culinaire savoyarde qui s'est étendue jusqu'à Lyon et la Vallée du Rhône.

Voici une recette de bugnes, qui a été testée et approuvée chez nous, même si je ne peux pas garantir qu'elle soit "la" recette traditionnelle.
Elle m'a été conseillée par ma maman, qui  l'avait soigneusement  recopiée dans son cahier de recettes.

Cette première fournée de bugnes a disparu bien plus rapidement que le temps nécessaire à leur préparation ... 
Il faut dire que l'on a du mal à résister à ces gourmandises dorées, moelleuses et fondantes.

J'ai quand même réussi à faire patienter les gourmands le temps de faire quelques photos, afin de partager cette recette avec vous !






Ingrédients

250 g de farine avec levure intégrée
2 oeufs
2 cuill. à soupe de lait tiède
25 g de sucre semoule
1 cuill. à café de sel
100 g de beurre mou
le zeste d'un citron
1 cuill. à soupe de rhum brun (facultatif)
1 cuill. à soupe d'eau de fleur d'oranger
Bain d'huile : 1,5 l d'huile spéciale friture


Réalisation

  • Verser la farine dans un saladier ou dans le bol du robot batteur.
  • Creuser un puits et y ajouter les oeufs préalablement battus, le lait tiède, le sel et le sucre semoule.
  • Pétrir quelques minutes.
  • Ajouter le rhum, l'eau de fleur d'oranger et le zeste de citron.
  • Pétrir 5 minutes.
  • Ajouter le beurre mou. 
  • Pétrir encore 10 minutes jusqu'à ce que la pâte soit lisse et homogène et se décolle des bords du bol.
  • Couvrir d'un linge et laisser reposer 1 heure à température ambiante.
  • Recouvrir ensuite d'un film alimentaire et réserver une heure minimum au réfrigérateur (J'ai fait la pâte la veille et l'ai laissée au frais jusqu'au lendemain, le résultat était parfait).
  • Sortir la pâte, la malaxer quelques instants et reformer une boule. 
  • Fariner un plan de travail et y étaler la pâte sur une épaisseur de 4 mm.
  • A l'aide d'une roulette dentelée, découper des carrés de pâte de 5 cm de côté.
  • Façonner les bugnes : inciser le milieu de chaque carré, puis passer une pointe dans le trou pour former un noeud.
  • Laisser lever à température ambiante le temps de faire chauffer l'huile.
  • Faire chauffer l'huile à 160° C dans une friteuse.
  • Plonger les bugnes 3 par 3 dans l'huile chaude. La cuisson est assez rapide.
  • Laisser les bugnes gonfler, puis les retourner dès qu'elles remontent à la surface et qu'elles sont dorées.
  • Laisser cuire une minute environ de l'autre côté.
  • A l'aide d'une araignée retirer les bugnes de l'huile avant qu'elles ne brunissent.
  • Les égoutter sur un papier absorbant.
  • Attention, si les bugnes sont trop brunes, c’est que l'huile est trop chaude. Il faut alors baisser le feu et attendre que l'huile atteigne la bonne température pour y plonger les autres bugnes.
  • Laisser refroidir les bugnes, puis les saupoudrer de sucre glace avant de les servir.




Mardi Gras, ne t'en vas pas, y a des bugnes, y a des bugnes,

Mardi Gras, ne t'en vas pas, y a des bugnes, t'en auras pas !





mercredi 13 février 2013

Pour fêter une année de blog avec vous : mon 1er Concours !





Pour fêter une première année de Blog !





Concours « authenticité et technique »

Une année d’existence de « Variations gourmandes » et  plus de 200 000 pages consultées sur le blog, ça se fête !

Une année d'échanges, de partages, de découvertes, de surprises, de belles rencontres, d'amitiés ... et de reconstruction.
C’est l’occasion pour moi de vous remercier de votre fidélité et de vous proposer un concours « anniversaire ».

Je suis particulièrement heureuse de vous annoncer que le magasin TOC de Nice nous fait le plaisir de s’associer à cet événement et offrira un magnifique cadeau au gagnant du concours.

Quand je dis magnifique, je n'exagère pas puisqu'il s'agit d'un ...

robot mini-préparateur CUISINART
0,95 litre en métal brossé 
(descriptif complet ici)




Je remercie l’enseigne TOC pour cette contribution fort sympathique !

Je vous invite donc à participer au concours
du 14 février au 17 mars 2013  
 en proposant une recette selon les modalités suivantes :

1- Créer ou  adapter une recette de votre choix (en citant la source),  qui vous ressemble et dans laquelle il faudra  obligatoirement utiliser une technique culinaire spécifique que vous devrez mentionner en présentant la recette puis expliquer en détails au cours de son déroulement.

Vous pourrez choisir par exemple  (liste non exhaustive)
- tailler des légumes en brunoise, en paysanne,
- utiliser une poche à douille,
- monter une sauce au beurre,
- émincer en julienne,
- glacer des légumes,
- peler des agrumes à vif,
- cuire un œuf poché,
- tourner des légumes,
- réaliser une sauce hollandaise, mousseline, ou autre,
- réaliser un sabayon,
- ciseler un oignon,
- lever les filets d’un poisson,
- réaliser une meringue italienne,
- réaliser de la pâte à choux, …    ou bien d’autres choses encore !

2- Réaliser une recette originale et savoureuse,  puis la mettre en scène dans une composition alléchante et proposer une photo de qualité :  ce sont des critères indispensables pour remporter ce concours !

3- Publier ensuite la recette détaillée et sa photo sur votre blog, sans oublier de mentionner que vous participez au concours et d’insérer le logo (ci-dessous), avec un lien vers mon blog.



Ce n'est pas une obligation,  mais j'apprécierais beaucoup si vous cliquiez "j'aime" sur la page FB  de Variations Gourmandes et sur celle de TOC (si ce n'est pas déjà fait).


4- M’informer de votre participation en commentaire à cet article ou  par mail à l’adresse suivante : variations.gourmandes@gmail.com.

Les non-blogueurs peuvent évidemment participer en m’adressant également  leur recette accompagnée d’une photo à l’adresse mail ci-dessus.

Attention, pour participer vous devez avoir une adresse en France Métropolitaine (y compris la Corse et les îles côtières).


Le concours est réservé aux amateurs.


5- Elles ont eu la gentillesse d'accepter de m'aider à sélectionner la recette gagnante :

Elles composeront le jury avec moi.


Des conseils ?
Si vous me suivez régulièrement,  vous devez savoir que je suis un peu perfectionniste sur les bords, que je suis attachée aux traditions culinaires mais que j’adore me laisser séduire par de nouvelles saveurs,  que je privilégie les produits locaux et de qualité, que j’adore tout ce qui touche à la décoration,  que j’aime la précision et la rigueur, que j’aime avant tout faire plaisir … et pour le reste je vous invite à parcourir les pages de mon blog !

J’espère que ce concours vous inspirera et j’attends donc vos recettes avec impatience.  
J’ai hâte de découvrir vos créations issues de vos univers variés, si différents mais tellement passionnants : faites moi rêver !

                
Merci infiniment de partager sur vos comptes Facebook et Twitter !

Encore une dernière petite chose ... auriez vous 2 minutes de plus à m'accorder pour un petit vote pour le Concours Marie Claire Idées Blog Cuisine 2013 ? 
(cliquer sur l'image pour accéder à la page de vote)


samedi 9 février 2013

Légumes anciens rôtis au four



Oubliés ou boudés pendant des décennies, les légumes "anciens" ont à présent la côte et reviennent en force !

Panais, chou rave, rutabaga, navet boule d'or, carotte violette, carotte jaune, potimarron, cardon, topinambour, pâtisson ...  et encore bien d'autres :  voici des légumes que nous redécouvrons et dont nous allons avoir du mal à nous passer !

Largement porté par les grands Chefs et par l'engouement des consommateurs pour les AMAP ou productions locales, le succès de ces légumes anciens contribue au développement de leur production.
Résultat : on les trouve à présent couramment sur de nombreux étals, pour notre plus grand plaisir !

Cela donne la possibilité de diversifier nos plats avec un choix plus large de légumes d'hiver, alors pourquoi s'en priver ?
D'autant que ces légumes ont des qualités nutritives fort appréciables (riches en fibres, en anti-oxydants, vitamines et éléments minéraux).

Alors, ne passons pas à côté des richesses végétales que nous offre la nature et donnons des couleurs à nos repas !



Pour ma part, j'ai la chance de trouver ces légumes anciens, cucurbitacées, racines et tubercules,  chez Annabelle, une petite productrice de Vence qui s'est spécialisée dans leur culture. Elle vend ses produits sur le marché de la Place du Grand Jardin.




La cuisson au four est une façon particulièrement savoureuse de les accommoder.
Elle est certes assez longue, mais elle confère une texture particulière et une saveur inégalable à ces légumes anciens : ils sont tout à la fois confits, fondants et croustillants.



On obtient de jolis pétales de légumes aux couleurs des feuilles d'automne, qui accompagnent à merveille des viandes rôties ou des poissons cuits au four, ou bien en papillotes. 
Mais, après tout, ce plat de légumes se suffit aussi bien à lui même dans une cassolette, à la place d'un potage, par exemple.




On apprécie beaucoup cette version chez nous : elle a notamment fait partie du menu à l'occasion du repas de Noël avec nos enfants.





Ingrédients
(quantités à moduler selon vos goûts ou votre marché)

2 panais
3 carottes jaunes
3 carottes violettes ou bicolores
3 carottes 
1 chou rave
1 rutabaga
3 navets boule d'or
(J'ajoute aussi parfois des lamelles de potimarron)
huile d'olive
sel, poivre
4 gousses d'ail
3 branches de thym
2  petites branches de romarin
une feuille de laurier



Réalisation
  • Préparer les légumes
    • Éplucher et laver les légumes.
    • Tailler les carottes en sifflets (rondelles en diagonales).
    • Couper les panais en deux puis la partie la plus large encore en deux. Éliminer la partie centrale un peu dure au sommet du panais. Tailler ensuite les morceaux de panais en sifflets également.
    • Couper les navets, le chou rave et le rutabaga en deux et tailler des lamelles épaisses en biais. Réserver.
    • Éplucher les gousses d'ail, les dégermer si nécessaire puis les émincer grossièrement. Réserver.
    • Rincer les branches de thym et de romarin.
    • Dans un grand saladier, mélanger tous les légumes avec l'ail, le laurier, le thym et romarin.
    • Assaisonner avec le sel et le poivre.
    • Ajouter l'huile d'olive. Bien mélanger afin d'enduire les légumes 
    • Réserver une heure au frais.
  • Cuisson
    • Préchauffer le four à 200 ° C.
    • Recouvrir la plaque rôtir du four de papier sulfurisé.
    • L'enduire d'un peu d'huile d'olive.
    • Répartir les légumes sur la plaque.
    • Enfourner et laisser cuire pendant 1 environ heure, jusqu'à ce que les légumes soient tendres.
    • En cours de cuisson, retourner de temps en temps les légumes à l'aide d'une écumoire, pour que la cuisson soit uniforme.

Transférer les légumes dans un plat de service et servir en accompagnement de votre plat principal.


Savourez ... 
Vous soignez votre santé et vous participez à la transmission de notre patrimoine culturel !



lundi 4 février 2013

Ditalini comme un risotto au saumon, aux courgettes et aux épices {pastatto}


Des pâtes au saumon, cuites comme un risotto, il parait qu'on appelle cela un pastatto ...

Adepte du risotto, j'apprécie aussi beaucoup ce mode de cuisson pour la préparation pâtes.
On obtient des pâtes moelleuses et savoureuses, tout en limitant l'apport de matières grasses. 



Cette recette est ultra facile et très rapide à réaliser et permet d'obtenir un plat complet, qui plait beaucoup aux enfants.
L'essayer, c'est l'adopter. Vous pouvez varier les garnitures à l'infini, comme pour le risotto.




L'avantage est de pouvoir ajouter des ingrédients que certains enfants n'apprécient pas particulièrement servis seuls (légumes ou poissons) et de les faire "passer" d'une manière agréable. 

J'ai choisi ici des petites pâtes pour lesquelles la cuisson habituelle dans de l'eau bouillante nécessite normalement 6 minutes.


Pour préparer cette recette, je me suis amusée à utiliser des ingrédients composant la Foodizbox à laquelle je suis abonnée, mais vous pouvez la réaliser en assaisonnant à votre goût d'un mélange d'épices de votre choix (anis, thym, citronnelle ou autre ...)


Dans la boîte de janvier, j'ai donc sélectionné pour cette recette :
- le Bouquet garni de la mer (Christine Le Tennier) pour préparer le court bouillon dans lequel j'ai poché le saumon,
- et le Mélange d'épices "Poissons mignons" de L'arbre aux épices (à base de citronnelle, anis, thym, sel et poivre).
On a beaucoup aimé ces associations de saveurs avec le saumon.
(Je précise que je ne suis pas sponsorisée, mais je parle des produits qui me plaisent.)


Ingrédients
(pour 4 personnes)

300 g de pâtes Ditalini
250 g de pavés de saumon
un oignon
une ou deux courgettes
huile d'olive
1/2 l de bouillon de légumes pour pocher le saumon
3/4 l de bouillon de légumes pour la cuisson des pâtes
(ou 2 cuill. à café de bouillon de légumes bio en poudre par 1/2 l d'eau)
5 cl de vin blanc
Bouquet garni de la mer (Christine Le Tennier)
(composé de 60 % d'algues)
100 g de pignons
50 g de parmesan
Mélange d'épices "Poissons mignons" (L'arbre aux épices)
(mélange de citronnelle, anis, thym, sel et poivre)
sel, poivre du moulin "cinq baies"
une cébette pour le décor


Réalisation
  • Préparer les courgettes
    • Laver les courgettes et les couper en brunoise (très petits dés).
    • Faire chauffer un peu d'huile d'olive à feu vif dans une poêle.
    • Ajouter les dés de courgettes et les faire bien saisir à feu vif pendant quelques minutes. Saler, poivrer.
    • Continuer la cuisson à feu modéré pendant 5 minutes (couvrir si nécessaire) puis réserver.



  • Préparer le saumon 
    • Faire chauffer 1/2 l l'eau dans une casserole puis ajouter une cuill. à café de bouillon de légumes et une cuill. à café de "Bouquet garni de la mer".
    • Avant de faire cuire les pavés de saumon, repérer les arêtes en passant les doigts sur la surface de la chair les retirer à l’aide d’une pince à épiler.
    • A ébullition ajouter les pavés de saumon dans le bouillon pour les pocher, baisser le feu et laisser frémir à petits bouillons pendant quelques minutes. Le poisson est cuit lorsque la chair se détache légèrement en appuyant avec le doigt. Il faut éviter de le faire trop cuire. 
    • Égoutter les pavés, enlever la peau et détacher les morceaux de chair à l'aide d'une fourchette pour obtenir de petites lamelles, puis réserver au chaud.

  • Préparer les autres ingrédients
    • Torréfier les pignons dans une petite poêle. Réserver.
    • A l’aide d’un économe, détailler des copeaux de parmesan.
    • Laver et tailler le vert de la cébette en julienne (fines lamelles).

  • Préparer le bouillon
    • Faire chauffer 3/4 l l'eau dans une casserole puis ajouter 3 cuill. à café de bouillon de légumes bio.Porter à ébullition puis réserver au chaud à feu doux.

  • Préparer le "pastatto" 
    • Ciseler finement un oignon (en tout petits dés).
    • Verser une cuill. à soupe d’huile d’olive dans une sauteuse, faire chauffer à feu moyen, puis y faire suer l'oignon ciselé pendant quelques minutes.
    • Ajouter les pâtes crues. Remuer avec une spatule pour enduire les pâtes d'huile.
    • Verser ensuite le vin blanc dans la sauteuse et laisser cuire en remuant à l'aide d'une spatule jusqu'à ce qu'il soit absorbé.
    • Saler très légèrement (le bouillon est déjà salé) et poivrer.
    • Ajouter le bouillon. Laisser cuire à feu moyen en remuant régulièrement jusqu'à complète absorption du bouillon (il faut compter 8 à 10 minutes).
    • Ajouter 2 cuill. à café de mélange d'épices "Poissons mignons" et mélanger.
    • Rectifier l'assaisonnement (sel, poivre) si nécessaire. 
    • Ajouter les dés de courgettes et les lamelles de saumon et mélanger délicatement.
    • Arrêter le feu et ajouter les copeaux de parmesan sur les pâtes, puis mélanger à nouveau. Conserver quelques copeaux pour le décor.
    • Ajouter les pignons de pin grillés et mélanger à nouveau.


  • Dresser
    • Servir les pâtes dans une assiette creuse. 
    • Décorer de quelques copeaux de parmesan et de julienne de cébette.
    • Parsemer à nouveau chaque assiette d'une pincée de mélange d'épices "Poissons mignons".


Servir rapidement, les pâtes sont meilleures lorsqu'elles sont bien chaudes !



vendredi 1 février 2013

Crêpes au lait ribot absolument "framboises"


Pour mettre un peu de gaieté et d'originalité dans vos assiettes, et colorer votre fête de la Chandeleur, osez la fantaisie avec ces délicieuses crêpes moelleuses à la framboise, douces comme du velours et légèrement acidulées !



A base de lait ribot (ou lait fermenté), la pâte est parfumée avec du coulis de framboises et permet d'obtenir des crêpes gourmandes et légères.




Préparée comme un "lemon curd", une délicieuse crème à la framboise vient apporter une touche finale indispensable à ces crêpes "totalement framboises" !




Vous succomberez certainement à ce camaïeu de rose aussi doux pour les yeux que pour les papilles.



Ingrédients

Curd framboise
15 cl de coulis de framboises sucré (surgelé Picard)
1 cuill. à soupe bombée de fécule de maïs (15 g environ)
35 g de beurre
2 oeufs


Pâte à crêpes
100 g de farine
50 g de farine complète
20 g de maizena
40 g de sucre semoule
3 oeufs
une pincée de sel
35 cl de lait ribot
8 cl de coulis de framboises sucré


Finition
Quelques framboises
sucre glace



Préparation

Curd "framboise"   (à préparer à l'avance)
  • Mettre une petite casserole d'eau à chauffer.
  • Délayer la fécule avec le coulis de framboises dans un bol en métal ou en verre.
  • Poser le bol au bain-marie sur la casserole d'eau frémissante, sans qu'il  ne touche l'eau.
  • Remuer régulièrement jusqu'à ce que le mélange soit chaud.
  • Battre les oeufs en omelette dans un bol.
  • Ajouter ensuite les oeufs sans cesser de remuer, et fouetter jusqu'à ce que la crème épaississe.
  • Lorsque elle a la consistance d'une crème épaisse, la retirer du feu, et continuer de remuer pendant une minute.
  • Incorporer le beurre coupé en dés, bien mélanger.
  • Verser dans des pots, fermer, puis laisser refroidir à température ambiante.
A conserver ensuite durant une semaine maximum au réfrigérateur. 



Pâte à crêpes
  • Tamiser la farine au dessus d'un saladier.
  • Ajouter le sucre et le sel et mélanger.
  • Creuser un puits au centre.
  • Battre les oeufs en omelette et les ajouter au centre.
  • Mélanger d'abord les œufs à l'aide d'un fouet sans incorporer de farine.
  • Verser le lait en filet tout en mélangeant à l'aide d'un fouet pour incorporer la farine au fur et à mesure.
  • Quand le mélange est homogène, ajouter le coulis de framboises et mélanger à nouveau.
  • Passer l'appareil au chinois pour éliminer les grumeaux si nécessaire.
  • Couvrir le bol d'un torchon et laisser reposer la pâte pendant une heure à température ambiante
  • Mettre une casserole d'eau à chauffer à feu doux et déposer une assiette dessus.
  • Mettre une poêle à crêpes à chauffer à feu vif avec un filet d'huile et une noisette de beurre.
  • Absorber la matière grasse l'aide de coton ou de papier absorbant.
  • Lorsque la poêle est bien chaude, verser une petite louche de pâte à crêpe 
  • Laisser cuire une minute environ.
  • Lorsque les bords de la crêpe se décollent, la retourner à l'aide d'une spatule.
  • Laisser colorer l'autre côté environ une minute à nouveau.
  • Déposer les crêpes au fur et à mesure sur l'assiette chaude et recommencer l'opération jusqu'à épuisement de la pâte.
  • Poser une assiette à l'envers par dessus les crêpes.


Finition
  • Garnir les crêpes de crème à la framboise.
  • Plier les crêpes et les décorer avec une framboise et un peu de sucre glace.


Servir aussitôt !



Je vous souhaite une bonne fête de la Chandeleur !



Vos variations préférées cette semaine