dimanche 30 septembre 2012

Petits pains moelleux aux figues, pomme reinette, noisettes et glaçage croustillant à la cardamome ... pour un petit-déjeuner gourmand.


Ces petits pains moelleux aux fruits, préparés avec des ingrédients sains et plein de vitamines, vont vous procurer l'énergie nécessaire pour démarrer une nouvelle journée tout en douceur, avec une petite touche de gourmandise.

Leur glaçage "comme un crumble" à base de noisettes, flocons d'avoine et cardamome, apporte un croustillant savoureux qui va réveiller vos papilles. 




Voilà une nouvelle occasion de vous faire plaisir autour d'un petit-déjeuner ou de brunch dominical, pour en réveil tout en douceur, mais cependant plein de vitalité !

Avec cette recette, je participe évidemment à nouveau au concours "Un réveil en douceur " proposé par l'adorable Laurence de "Petits repas entre amis" et je vous invite encore une fois, à parcourir les pages gourmandes de son magnifique blog !


Ces petits pains peuvent être préparés la veille, et dégustés au moment du petit-déjeuner.



Ingrédients
Pour 18 petits pains

Pain 
15 cl de lait
 cuillà soupe de jus de citron
 cuill. à café d’extrait naturel de vanille
1/2 cuill. à café de cardamome en poudre
70 g de sucre cassonade
50 g de sucre rapadura
60 g de purée de noisette bio
5 cl d’huile végétale (tournesol)
1 œuf
250 g de farine complète bio
50 g de flocons d'avoine
cuill. à café de sel
1 cuill. à café de bicarbonate de soude
une grosse pomme reinette râpée (grosse grile)
200 g de figues (mûres mais fermes) coupées en petits dés
60 g de noisettes concassées

Glaçage
50 g de noisettes
4 cuillères à soupe de sucre cassonade
4 cuillères à soupe de flocons d'avoine
1 cuillère à café de cardamome en poudre
50 g de beurre 






Réalisation

Préparation : 15 minutes                     Cuisson : 40 minutes
Pain 
  • Préchauffer le four à 180ºC . 
  • Beurrer 2 moules à financiers en silicone de 18 portions.
  • Préparer les figues: les laver et les couper en petits morceaux.
  • Concasser les noisettes dans un mortier.
  • Dans un bol, mélanger ensemble le lait, le jus de citron, la vanille et la cardamome.  Laisser reposer 10 minutes.
  • Dans un saladier, mélanger le sucre cassonade, le sucre rapadura, la purée de noisettes, l’huile et l’œuf. 
  • Ajouter la farine, le sel et le bicarbonate de soude. Bien mélanger.
  • Incorporer le mélange de lait à la pâte.
  • Ajouter la pomme râpée et les noisettes concassées. Bien mélanger.
  • Ajouter les dés de figues et mélanger délicatement pour ne pas les écraser.
  • Verser la préparation dans les moules.
Glaçage
  • Dans un mortier, concasser les noisettes en petits morceaux. 
  • Ajouter 4 cuillères à soupe de sucre roux,  4 cuillères à soupe de flocons d'avoine et la cardamome. Bien mélanger.
  • Ajouter le beurre et l'incorporer en l'écrasant avec avec le pilon du mortier.
  • Finir en mélangeant du bout des doigts comme pour un crumble.
  • Répartir ce crumble sur les petits pains.
  • Baisser le four à 160°C.
  • Faire cuire au four pendant 35 à 40 minutes, jusqu’à ce qu’un couteau inséré au milieu du pain en ressorte propre.
    Laisser refroidir avant de goûter ... et de savourer !

    Je vous souhaite un délicieux petit-déjeuner...



    samedi 29 septembre 2012

    Fleurs de carottes croquantes au sésame et citron vert, pour un trio d'antipasti


    Pour compléter le trio d'antipasti de la semaine, je vous propose une salade de carottes crues, taillées en petites fleurs toutes mignonnes, relevée par un assaisonnement aux saveurs inattendues de sésame, citron vert et ciboulette.

    Une salade toute simple mais originale, pour oublier les traditionnelles carottes râpées, et  égayer un buffet d'entrées, ou un plat de crudités. !

    C'est aussi un bon moyen de séduire les enfants et leur faire apprécier des légumes crus plein de vitamines ainsi que des saveurs nouvelles.



    Inspirée par ce que nous avons savouré aux Communailles, j'ai expérimenté ce trio d'antipasti à ma façon avec ma perception personnelle des saveurs.

    Il est composé :

    - et des fleurs de carottes croquantes au sésame et citron vert.



    Ingrédients

    5 ou 6 carottes
    4 cuill. à soupe de jus de citron vert
    4 cuill. à soupe d'huile de sésame
    1 cuill. à café de sucre 
    2 cuill. à soupe de sésame blond complet toasté
    2 cuill. à soupe de ciboulette ciselée
    une bonne pincée de sel
    du poivre 5 baies (selon votre goût)




    Réalisation

    • Eplucher et laver les carottes.
    • Canneler les carottes sur toute leur longueur.
    • Emincer les carottes en fines rondelles. Réserver.
    • Préparer la marinade :
      • Mélanger le jus de citron vert, le sucre, le sel et le poivre.
      • Ajouter l'huile de sésame et bien mélanger.
    • Verser la marinade sur les carottes, bien mélanger et laisser reposer au réfrigérateur pendant 2 à 3 heures.
    • 15 minutes avant de servir, ajouter le sésame blond toasté et la ciboulette ciselée. Bien mélanger.


    Il ne reste plus qu'à servir bien frais !
    Croyez-moi, vous allez surprendre vos convives ...



    Carottes, SESAMEciboulettecitron vertENTRÉEantipasti

    vendredi 28 septembre 2012

    Salade d'haricots coco au pistou (basilic, pignons, citron vert) et chorizo croustillant.



    Régalez vous d'une salade de haricots coco fondants, enrobés d'un pistou crémeux et parfumé, et de lamelles de chorizo croustillant !

    Nous avions pu déguster une délicieuse salade de cocos lors de notre repas O' Communailles, excellent restaurant d'alpage à Saint-Gervais-les-Bains (Haute-Savoie)

    J'ai eu envie de reproduire cette salade à ma façon, selon l'humeur du jour, et elle a conquis tous nos convives.




    Ingrédients
    400 g de haricots coco écossés
    une feuille de laurier
    1/2 cuill. à café de bicarbonate de soude
    sel gros
    une belle gousse d'ail
    un bouquet de basilic
    30 g de pignons
    5 cl d'huile d'olive
    le jus d'un demi citron vert
    poivre du moulin
    60 g de chorizo maigre (large) en fines tranches




    Réalisation

    • Écosser les haricots coco, les rincer.
    • Remplir une casserole d'eau, ajouter une demie cuill. à café de bicarbonate de soude et une feuille de laurier, puis les haricots.
    • Porter à ébullition puis laisser frémir 15 à 20 minutes, jusqu'à ce que les haricots soient tendres. Saler en fin de cuisson.
    • Égoutter les haricots et les réserver dans un saladier.
    • Préchauffer le four à 220 °C.
    • Émincer finement les tranches de chorizo en lanières et les déposer sur une plaque recouverte de papier sulfurisé.
    • Enfourner pour une dizaine de minutes, jusqu'à ce que le chorizo devienne croustillant.
    • Sortir la plaque du four et réserver le chorizo.
    • Peler la gousse d'ail.
    • Rincer les branches de basilic, puis les sécher à l'aide de papier absorbant.
    • Prélever les feuilles.
    • Mettre dans le bol d’un mixeur les pignons, l’ail, et les feuilles de basilic.
    • Actionner le mixeur par à-coups pour obtenir une pâte.
    • Ajouter le jus de citron, et du poivre et redonner quelques coups de mixer.
    • Ajouter progressivement l'huile d'olive, tout en actionnant le mixeur, afin d'obtenir un mélange homogène.
    • Verser le pistou sur les haricots, ajouter le chorizo croustillant et mélanger délicatement, pour enrober les haricots de cette crème (doser la quantité de pistou selon votre goût).
    • Servir sur un buffet d'entrées comme Antipasti, ou dresser dans des coupelles individuelles.
    • Décorer avec une feuille de basilic.




    mercredi 26 septembre 2012

    Tarte salée complètement "carotte" !


    Les carottes rendent aimables, dit-on ?

    Et même, même si vous êtes déjà très gentils, laissez vous amadouer par cette tarte préparée avec une botte entière de carottes, y compris les fanes !

    Vous serez agréablement surpris et séduits par son goût étonnant.


    J'ai rapporté des "Légumes de St-Paul" (notre producteur de légumes "préféré"), une botte de carottes dont les fanes superbes m'ont interpellée : impossible de les jeter !


    Pourquoi pas une tarte salée aux carottes alors ? 

    ... avec une pâte fine à l'huile d'olive, goûteuse et croustillante, préparée avec de la farine bio semi-complète,
    ... un appareil à base de fanes ciselées et de carottes râpées, suées avec des oignons dans de l'huile d'olive,  mélangées à de la ricotta et du parmesan,
    ... parsemée de graines de lin et de tournesol pour un brin de fantaisie supplémentaire !


    Résultat ? Beaucoup de succès pour cette tarte approuvée à l'unanimité, y compris par les ados de la famille !
    Les fanes ont un goût très proche de celui de la carotte, mais elles apportent cependant un petit "plus" de saveur fort intéressant, une sorte d'exhausteur de goût en somme.




    Ingrédients
    (pour 6 personnes,  plat à tarte de 32 cm)

    Pâte à l'huile d'olive
    250 g de farine bio semi-complète
    125 ml d'eau
    4 cuill. à soupe d'huile d'olive
    1 cuill. à café rase de levure chimique
    une bonne pincée de sel

    Appareil
    une botte de carottes fanes et leurs fanes  (bio ou non traitées)
    (une douzaine de carottes)
    2 petits oignons blancs nouveaux
    un pot de 250 g de ricotta
    50 g de parmesan
    10 cl de lait
    2 oeufs
    huile d'olive
    sel, poivre
    une cuillère à soupe de ciboulette ciselée
    une poignée de graines de lin

    une poignée de graines de tournesol




    Réalisation

    Pâte à l'huile d'olive
    • Dans un saladier ou dans le bol d'un robot batteur verser la farine, la levure et le sel, mélanger.
    • Creuser une fontaine dans la farine et y verser l'eau et l'huile d'olive.
    • Pétrir vivement.
    • Former une boule.
    • Laisser reposer la pâte une demi-heure au réfrigérateur.
    Appareil
    • Séparer les fanes des carottes, éliminer la partie dure des tiges, et bien laver les fanes.
    • Les égoutter puis les sécher avec du papier absorbant.
    • Les émincer, puis réserver.
    • Éplucher et laver les carottes puis les râper (grosse grille). Réserver.
    • Émincer l'oignon.
    • Faire chauffer un peu d'huile d'olive dans une sauteuse, y faire suer les oignons pendant quelques minutes.
    • Ajouter ensuite les fanes et laisser cuire à feu moyen pendant quelques minutes.
    • Ajouter les carottes râpées.
    • Saler, poivrer.
    • Couvrir et laisser cuire ensuite quinze minutes à feu plus doux. 
    • Réserver et laisser refroidir.
    • Dans un saladier, mélanger ensuite  la ricotta, le parmesan râpé,  la ciboulette ciselée, le lait et les oeufs préalablement battus.
    • Poivrer légèrement.
    • Ajouter les légumes et bien mélanger à nouveau.
    Montage
    • Mettre le four à chauffer à 180 °C.
    • Huiler la tourtière avec un peu d'huile d'olive.
    • Sur un plan de travail fariné, étaler la pâte sur 2 mm d'épaisseur.
    • Disposer la pâte dans la tourtière, en veillant à ce que la pâte déborde régulièrement du bord de la tourtière.
    • Couper la pâte en pressant le rouleau sur les bords de la tourtière.
    • Chiqueter le bord de la pâte (faire de petites incisions à l'aide d'un couteau d'office).
    • Garnir la tourte avec la préparation aux carottes.
    • Répartir les graines de tournesol et de lin sur le dessus de la tarte.
    • Mettre à cuire dans le four chaud 35 minutes environ.
    • Sortir la tourtière du four, et servir rapidement


    Si par hasard vous revenez du marché avec une jolie botte de carottes fanes, laissez-vous tenter !


    lundi 24 septembre 2012

    Brioche à effeuiller aux pralines pour voir la vie "en rose" (Pull-Apart Bread with pralines : see life "in pink")


    Une brioche à effeuiller pour le goûter !
    Une brioche moelleuse et craquante, pour faire oublier tous les tracas du moment.


    Et n'allez pas croire qu'elle est réservée aux filles, car les garçons adorent !


    Avec cette recette, je participe à nouveau au "défi cuisine" de septembre "Fier de mon goûter" de recettes.de/  !



    Ingrédients


    Base de pâte à brioche
    300 g de farine
    12 cl de lait tiède
    30 g de sucre en poudre
    1 œuf
    30 g de beurre mou
    12 g de levure fraîche 
    une pincée de sel


    Garniture
    25 g de beurre fondu 
    20 g de miel 
    un oeuf 
    60 g d'amandes en poudre 
    130 g de pralines roses




    Réalisation

    Pâte à brioche

    • Couper le beurre en petits dés et le laisser ramollir à température ambiante un moment avant de commencer la brioche.
    • Faire tiédir le lait et ajoutez-y la levure. Bien mélanger et laisser reposer 10 à 15 minutes (jusqu'à ce qu'une légère mousse se forme en surface).
    • Dans le bol du robot verser la farine, le sucre et le sel, et ajoutez le beurre. Mélanger pour intégrer le beurre à la farine.
    • Ajouter le mélange lait-levure et l'oeuf battu en omelette dans le bol du robot.
    • Pétrir à petite vitesse (1 pour moi) pendant 5 minutes, puis à vitesse moyenne (2) encore 5 minutes jusqu'à ce que la pâte soit souple, lisse et brillante et se décolle de la paroi du bol.
    • Former une boule, réserver dans un saladier couvert d'un linge et  laisser reposer 2 heures, dans un endroit chaud et à l'abri des courants d'air, jusqu'à ce que la pâte double de volume.
    • Dégazer la pâte (appuyer avec le poing pour la faire dégonfler), ramener la pâte à son volume initial,  reformer une boule et  la réserver dans un saladier filmé au réfrigérateur. 


    A noter : si vous avez un peu de temps, il est intéressant de préparer la pâte la veille pour obtenir un excellent résultat !
    • Laisser lever la pâte 2 heures à température ambiante, puis casser la pâte, reformer une boule et la réserver dans un saladier filmé toute la nuit au réfrigérateur. 
    • Sortir alors la pâte et laisser lever à température ambiante 1 à 2 heures.
    • Rompre à nouveau la pâte, et la réserver encore une fois au réfrigérateur pendant 1 heure.

    Façonnage 
    • Sortir la pâte du réfrigérateur et  la déposer sur un plan de travail fariné.
    • Etaler à l'aide d'un rouleau en une abaisse rectangle. La brioche sera plus réussie si la pâte est étalée au maximum (au moins 50x30 cm, pour obtenir au moins 15 carrés de 10x10 cm, mais on peut étaler davantage la pâte pour obtenir encore plus de tranches : dans ce cas, la pâte sera un peu plus difficile à manipuler ensuite, mais les tranches seront plus fines).
    • Préparer la garniture :
      • Concasser les pralines dans un mortier.
      • Mélanger l'oeuf, le beurre fondu, les amandes en poudre et le miel dans un bol.
    • Répartir  uniformément ce mélange sur toute la surface de la pâte. 
    • Répartir ensuite les pralines concassées également sur toute la surface de la pâte (en conserver une petite poignée pour la répartir sur le dessus de la brioche).


    • A l'aide d'un éminceur, découper des carrés d'environ 10 x 10 cm dans la pâte (il faut obtenir au minimum une quinzaine de carrés).
    • Disposer un rectangle de papier sulfurisé dans un moule à cake en le laissant largement dépasser sur les bords.
    • Superposer les carrés ainsi obtenus et les déposer la pile horizontalement dans le moule à cake. 
    • Laisser lever encore 30 minutes à 1 heure.






    Cuisson

    • Préchauffer le four à 180° C.
    • Une fois levée, dorer délicatement la brioche avec un peu de beurre fondu. Saupoudrer la poignée de pralines concassées sur le dessus.
    • Cuire au four pendant 30 minutes environ, jusqu’à ce que la croûte soit dorée. Surveiller en fin de cuisson.
    • Sortir et laisser refroidir. 
    Vous en prendrez bien un bout ?


    Il suffit de décoller doucement une feuille de cette brioche étonnante.
    Et cela m'étonnerait que vous ne soyez pas tenté par une deuxième !




    samedi 22 septembre 2012

    Caviar de courgettes de Nice, sésame, citron vert et coriandre


    Un caviar de courgettes très original pour garnir des petits toasts à l'apéritif, composer une assiette d'antipasti, ou une verrine, en guise d'amuse-bouche.


    Inspirée par ce que nous avons savouré aux Communailles, j'ai expérimenté ces "antipasti" à ma façon avec ma perception personnelle des saveurs.
    Les Communailles, restaurant d'alpage situé sur la commune de Saint-Gervais-les-Bains, propose une cuisine innovante très originale, ancrée sur la cuisine locale (Pays de Savoie, Val D'Aoste, Piémont et Valais) et offre une vue exceptionnelle sur le Massif du Mont-Blanc ! 
    Je vous le recommande vivement : vous apprécierez le lieu et la cuisine autant que l'accueil chaleureux et bienveillant.


    Pour réaliser ma version, j'ai utilisé nos courgettes "locales".

    Courgette typique  du pays Niçois, la courgette "trompette" appelée également "courgette beurre", est reconnaissable à sa peau lisse, de couleur vert clair.

    Elle possède une saveur douce et très caractéristique de noisette et sa chair à la fois tendre et consistante se tient très bien à la cuisson.
    Ici, on l'apprécie tout particulièrement,  cuite à la vapeur, assaisonnée d'un trait d'huile d'olive, de poivre du moulin et d'un peu de parmesan râpé !

    Mais cette courgette tient également la vedette dans la ratatouille, est tout aussi délicieuse accommodée en gratin, en tourte, en rondelles sautées à l'huile d'olive, en lanières crues en salade ... bref, chez nous c'est un des légumes que nous consommons le plus fréquemment en été !


    Ingrédients

    6 petites courgettes de Nice
    huile d'olive
    sel
    poivre cinq baies du moulin
    2 cuill. à café de purée de sésame mi-complète bio
    3 cuill. à soupe de jus de citron vert
    1 cuill. café de vinaigre balsamique blanc 
    1/2 gousse d'ail
    1 cuill. à soupe (bombée) de coriandre hachée (env 1/2 botte)
    une pincée de piment d'Espelette (facultatif)



    Réalisation

    • Mettre le four à chauffer à 210 °C.
    • Laver les courgettes, les essuyer avec du papier absorbant.
    • A l'aide d'un épluche légume, tailler des lamelles (3 mm d'épaisseur environ) sur toute la longueur des courgettes.
    • Recouvrir une plaque à pâtisserie de papier sulfurisé et la badigeonner d'huile d'huile d'olive à l'aide d'un pinceau.
    • Déposer les lamelles de courgettes sur la plaque, les saler très légèrement avec la fleur de sel et les arroser de quelques gouttes d'huile d'olive.
    • Mettre la plaque dans le four chaud pendant 20 minutes environ.
    • Sortir les courgettes, les laisser refroidir.


    • A l'aide d'un mixer, ou d'un blender, mixer la chair des courgettes en purée avec le jus de citron vert et le vinaigre balsamique blanc. 
    • Ajouter la pâte de sésame et le poivre, mixer à nouveau quelques secondes.
    • Laver, sécher et hacher la coriandre. Conserver quelques pluches pour le décor.
    • Presser la demi-gousse d'ail.
    • Ajouter la coriandre hachée et l'ail pressé puis bien mélanger.
    • Rectifier l'assaisonnement si nécessaire (on peut ajouter une pincée de piment d'Espelette).

    Déguster avec des tranches de ficelle, juste toastées, ou en assaisonnement de crudités. 


    mercredi 19 septembre 2012

    Minestrone de "mangue-ananas-framboises", infusion d'épices et crumble "amandes-citron" vert ... pour un réveil en douceur !



    Pourquoi se priver de délicieux moments partagés en famille ?

    Une salade de fruits "comme un minestrone", aux saveurs exotiques soulignées par une infusion d'épices, miel et citron vert et un crumble croustillant "amandes et citron vert" : de quoi régaler les gourmands.

    Voilà l'occasion de se faire plaisir autour d'une table de petit-déjeuner ou de brunch dominical, pour en réveil tout en douceur, mais cependant plein de vitalité !

    Je me devais en effet de participer au concours "Un réveil en douceur " proposé par l'adorable Laurence de "Petits repas entre amis" et je vous invite à cette occasion, à parcourir les pages gourmandes de son magnifique blog !


    Les différents éléments de cette recette peuvent être préparés la veille, et assemblés le matin au moment du petit-déjeuner, ou de tout autre repas.




    Ingrédients
    (pour 6 coupes ou verrines de 200 ml)

    Minestrone de fruits
    1/2 ananas
    1 mangue
    1 barquette de framboises de 125 g

    Sirop à l'infusion d'épices, miel et citron vert
    20 cl d'eau
    30 g de miel liquide
    20 g de sucre semoule
    1 cuill. à café d'épices à pain d'épices 
    (mélange de cannelle, muscade, d'anis vert, de gingembre et de clous de girofle)
    le jus d'un citron vert

    Crumble
    75 g de farine
    75 g de beurre
    75 g d'amandes en poudre
    50 g de sucre roux (cassonade)
    25 g de sucre rapadura
    le zeste râpé d'un citron vert

    Décor
    une barquette de groseilles
    zestes de citron vert




    Réalisation

    Crumble amandes citron vert
    • Préchauffer le four à 210°C (Th.7).
    • Râper finement le zeste de citron vert.
    • Couper le beurre en petits dés.
    • Dans un saladier, verser la farine, la poudre d'amande, le sucre roux, le sucre rapadura et le zeste de citron vert, bien mélanger l'ensemble.
    • Ajouter le beurre en dés.
    • Travailler du bout des doigts pour obtenir un mélange sablé en grosses miettes.
    • Recouvrir une plaque à pâtisserie de papier sulfurisé et y répartir la pâte.
    • Baisser le four à 180°C.
    • Placer la plaque dans le four et laisser cuire pendant 15 à 20 minutes. Le crumble doit avoir une jolie couleur dorée.
    • Sortir la plaque du four et laisser refroidir.
    Sirop à l'infusion d'épices, miel et citron vert
    • Verser l'eau dans une casserole et la mettre à bouillir.
    • Quand l'eau bout, ajouter le sucre, le miel et baisser le feu.
    • Ajouter les épices à pain d'épice et le jus de citron vert.
    • Mélanger en remuant la casserole. 
    • Laisser infuser à feu doux pendant 15 minutes.
    • Passer le sirop dans une passoire très fine et laisser refroidir.
    • Réserver au réfrigérateur.
    Minestrone de fruits
    • Eplucher la mangue et la découper en brunoise (petits dés).
    • Eplucher l'ananas et le découper en brunoise.
    • Mélanger le tout dans un saladier et réserver au réfrigérateur.
    Assemblage
    • Ajouter les framboises au mélange "mangue-ananas" et brasser délicatement.
    • Remplir les verrines aux 2/3 du mélange de fruits.
    • Bien remuer le sirop et en verser 3 cuillères à soupe sur chaque verrine de fruits.
    • Ajouter une couche de crumble, pour finir de remplir la verrine.
    • Déposer une petite grappe de groseille et des zestes de citron vert pour décorer votre minestrone.

    Tout comme nous, vous apprécierez sans aucun doute la fraîcheur et le parfum de ce minestrone gourmand !



    vendredi 14 septembre 2012

    Moelleux aux figues, amandes et cardamome


    Les figues du jardin sont tellement bonnes, je voulais vous en faire profiter !

    Voici donc des petits gâteaux moelleux aux figues, parfaits pour un goûter gourmand !

    L'amande se marie très bien avec la figue, et la cardamome vient délicatement souligner la saveur de chaque ingrédient. 



    Avec une pensée particulière pour nos amis de Denver, Laurie et Eric, qui les ont particulièrement appréciés.


    Avec cette recette, je participe au défi "Fier de mon goûter" de recettes.de/  !



    Ingrédients
    (pour 12 moelleux individuels)

    12 petites figues ou 9 grosses figues
    300 g d'amandes en poudre
    100 g de beurre
    3 cuill. à soupe de farine
    4 oeufs
    2 cuill. à soupe de jus de citron
    100 g de sucre
    1 cuill. à café de levure
    1 sachet de sucre vanillé
    1 cuill. à café bombée de cardamome
    1 pincée de sel
    une poignée de flocons d'avoine

    Matériel
    12 moules à muffins
    (j'ai utilisé 2 plaques en silicone de 6 muffins)


    Réalisation
    • Préchauffer le four à 180 °C.
    • Beurrer les moules.
    • Laver les figues, les sécher et les couper en 4.
    • Blanchir les oeufs avec le sucre, le sucre vanillé et la cardamome.
    • A l'aide d'une spatule, ajouter délicatement la poudre d'amandes, mélanger du haut vers le bas pour ne pas faire retomber la crème.
    • Ajouter le jus de citron et le sel, mélanger de même.
    • Mélanger la farine et la levure, et incorporer l'ensemble au reste de la pâte.
    • Faire fondre le beurre au micro-ondes et l'ajouter à la préparation en mélangeant délicatement, pour obtenir une pâte homogène.
    • Remplir les moules à muffin de cette préparation à mi-hauteur. 
    • Disposer dans chaque moule 3 quartiers de figues (si elles sont grosses) ou 4 quartiers (si elles sont petites).
    • Répartir la pâte qui reste dans chaque moule, en laissant dépasser l'extrémité de chaque quartier de figue.
    • Saupoudrer les moelleux de flocons d'avoine.
    • Faire cuire 35 minutes environ.
    • Vérifier la cuisson : la lame d'un couteau doit ressortir sèche.
    • Sortir les moelleux du four et les faire tiédir avant de les démouler.



    A déguster tièdes ou froids selon les goûts !

     

    Vos variations préférées cette semaine